Travail en horaires décalés
Le casse-tête des gardes d'enfants

Dernière modification : 15/01/2018

Vous travaillez en horaires décalés. Conduite à l’école, garde de vos jeunes enfants tôt le matin, tard le soir ou même le week-end, vous pouvez vous appuyer sur des structures adaptées à vos contraintes, mais elles restent rares. La CAF accorde une aide spécifique pour ces gardes en horaires décalés

L'essentiel

  • Beaucoup de salariés et de plus en plus de femmes travaillent en horaires décalés
  • Comptez sur les conjoints, la famille, les voisins
  • Les structures d'accueil s'adaptent davantage à nos nouveaux modes de travail
  • La CAF majore ses aides à la garde d'enfant de 10 % dès 25 heures par mois de garde en horaires décalés
Travail de nuit et garde d’enfants

Si vous travaillez de nuit ou en horaires décalés, la CAF peut vous accorder une aide pour la garde des enfants. © SolStock/iStock

De plus en plus de travailleurs en horaires atypiques

Vous faîtes peut-être partie de ces travailleurs à horaires décalés. En France, plus de 15 % des salariés travaillent très tôt le matin, tard le soir, la nuit ou le dimanche (Source : INRS 2013). Soit 3,5 millions de personnes, contre 2,5 millions il y a vingt ans. Et le nombre de femmes concernées a doublé : elles étaient 1 million en 2012 (contre 500 000 en 1991) et représentaient 30 % des travailleurs de nuit.
Lorsque vous étiez jeunes et célibataires, vous parveniez sans doute à gérer ces horaires décalés avec plus ou moins de facilité. Mais dès que votre foyer s’est agrandi, votre quotidien a peut-être tourné au casse-tête : comment conduire vos enfants à l'école le matin en débutant votre journée de travail à 5 heures du matin ? Comment gérer les sorties d'école, les soirées à rallonge ? Bien sûr, il y a les conjoints. Mais dans les familles monoparentales, ou lorsque les deux parents travaillent la nuit, comment faire garder les enfants pendant cette période ?

Nounous, crèches, baby-sitter, jeunes filles au pair et surtout… la famille !

« 80 % des enfants de moins de 7 ans dont les parents travaillent ont au moins un parent concerné par des horaires de travail irréguliers ou décalés », révélait une étude de la Dress en 2007. Si vous êtes concerné, votre organisation consiste alors souvent à jongler entre les structures d'accueil officielles, baby-sitter, conjoints, famille élargie et voisins… et à croiser les doigts pour qu'aucun rouage ne se grippe.

Peu nombreuses, certaines structures proposent des services d'accueil « à la carte », plus flexibles :

  • des crèches ouvertes la nuit, sur des horaires élargis ou le week-end : dans les bassins d'emplois particulièrement concernés par le travail de nuit, municipalités et associations encouragent et soutiennent la création d'accueils adaptés. Renseignez-vous auprès de votre mairie et du Centre communal d'action social (CCAS) local.
  • Des crèches d'entreprises : les grandes sociétés ou les administrations concernées par le travail de nuit ou de grandes amplitudes horaires préfèrent créer leurs propres crèches pour faciliter la vie de leurs salariés. C'est le cas de certains hôpitaux, ou des sociétés comme Air France, Renault, etc.
  • Des assistantes maternelles en horaires décalés : quelques assistantes ont choisi de se spécialiser dans ce type de garde, en horaires atypiques ou de nuit. Néanmoins, elles restent rares et parfois chères : jusqu'à 50 % de plus par heure pour une garde de nuit. Renseignez-vous auprès des services de l'enfance ou la PMI de votre ville.
  • Les jeunes filles au pair : si vous avez un peu d'espace disponible, la solution de la jeune fille au pair peut être idéale. Elle vous permet de faire garder votre enfant à domicile toujours par la même personne, sans avoir à jongler avec des horaires d'ouverture et de fermeture des structures.

Une aide spécifique de la CAF

Dès que vous faites garder votre enfant, entre 0 et 6 ans, quel que soit le mode de garde, vous avez droit à une aide de la Caisse d'allocations familiales. Cette aide est majorée de 10 % si vous faites garder votre enfant plus de 25 heures par mois la nuit, entre 22 h et 6 h, ou le dimanche et les jours fériés, alors que vous-même travaillez.

Mémo

Petit rappel, un minimum de 15 % des dépenses devra rester à votre charge.
Ces aides sont valables jusqu'aux 6 ans de l'enfant… Et après ?

15,4 %

Le pourcentage de salariés qui travaillent de nuit ou le week-end de façon habituelle ou occasionnelle, soit 3,5 millions de personnes.
Source : Analyse Dares « Le travail de nuit en 2012 », pour le ministère de l'Economie

37 %

Le nombre de salariés qui travaillent en horaires « standards ».
Les autres sont soit en travail partiel, soit en horaires décalés.

Zoom

Sites de nounous et crèches spécialisées

Plus d'articles sur le même sujet :