Questions-réponses
pour maîtriser son budget

Dernière modification : 05/06/2018

Consultez régulièrement vos comptes, maîtrisez vos charges, anticipez vos grosses dépenses, réagissez en cas de baisse de revenus. Evaluez vos dépenses et ressources. Bref, acquérez les réflexes indispensables du bon gestionnaire.

  • Quelle est la différence entre dépenses fixes et courantes ?

    Les charges fixes sont des dépenses obligatoires à payer à échéances régulières. Elles proviennent souvent d'un engagement lié à un contrat : loyer, facture d’eau... Il est impératif d’avoir de l’argent disponible pour les régler. Les dépenses courantes sont quotidiennes ou hebdomadaires. Certaines d'entre-elles sont nécessaires (alimentation...) et d’autres facultatives (loisirs…).

  • À quel rythme consulter votre compte bancaire ?

    Pour éviter les découverts, consultez votre compte bancaire au minimum une fois par semaine. Un bon moyen de voir si votre solde correspond à vos attentes. Consultez-le sur Internet, votre téléphone ou via un guichet automatique.

  • Comment pouvez-vous éviter les découverts ?

    Les découverts génèrent des intérêts élevés (=agios) et vous risquez un incident de paiement. Ce dernier, s’il est répété, peut vous exposer à un retrait de votre carte bancaire, une interdiction d’émettre des chèques ou à d’autres lourdes sanctions. Pour les éviter, il est conseillé d’anticiper vos dépenses et de consulter régulièrement votre compte bancaire. Beaucoup d’outils permettent d’être avertis en cas de solde négatif pour pouvoir réagir rapidement.

  • Devez-vous provisionner certaines dépenses ?

    Provisionner des dépenses élevées à venir (achats importants, travaux...) permet de conserver un budget équilibré. Dans la même dynamique, mensualiser ses dépenses fixes facilite en général la tenue de votre budget et vous évite les mauvaises surprises.

  • Qu’est-ce qu’un découvert autorisé ?

    Vous pouvez négocier une autorisation de découvert avec votre banquier. Elle dépend de vos revenus et ne peut pas s’étendre au-delà d’un certain nombre de jours consécutifs. Cela vous évite les frais liés au débit sur votre compte. Attention, cette solution est à gérer de manière ponctuelle.

  • Quels revenus devez-vous prendre en compte pour établir votre budget ?

    Tenez compte des revenus d’activité (salaire, honoraires...), des primes (13e mois, intéressement...), des prestations sociales (allocations familiales, aide au logement...), des pensions (retraite, invalidité...) et des revenus de propriété (intérêts, dividendes, loyers...).

  • Que devez-vous faire en cas de baisse de revenus ?

    Prévenez sans attendre votre conseiller bancaire et mettez en place des solutions adaptées : report de paiement, découvert autorisé...

  • Quelle est la différence entre un crédit amortissable et renouvelable ?

    Côté amortissable, tout est connu à l’avance : taux, mensualités, durée. Côté crédits renouvelables ou « réserve d’argent », les taux proposés sont supérieurs à ceux des prêts amortissables et peuvent atteindre près de 20%. A chaque remboursement, une partie du capital du crédit se reconstitue et peut-être à nouveau utilisée. La fin de remboursement de votre prêt est donc en fonction de l’utilisation que vous en avez.