PERP
Combien peut-on placer ? Combien vais-je toucher ?

Dernière modification : 02/02/2018

Le PERP est un contrat d'assurance destiné à compléter vos revenus à la retraite. Facultatif, il est accessible à tous, indépendants ou salariés. Découvrez ses avantages côté épargnant ou retraité.

  1. Où pouvez-vous ouvrir un PERP ?

    Le PERP est un contrat d’épargne retraite nominatif, accessible par l’intermédiaire d’un établissement bancaire, d’une compagnie d’assurance ou d’une mutuelle. Il s’agit d’un contrat d’assurance conclu entre une association, un groupement d’épargne individuelle pour la retraite (GERP), auquel vous adhérez, et un organisme gestionnaire (banque, assurance ou mutuelle). Le GERP veille sur les intérêts de l’assemblée des cotisants au PERP.

  2. Pendant la durée du plan, vos versements sont libres et facultatifs

    Quel est l’intérêt du PERP comparé aux autres dispositifs d’épargne retraite ? Chaque année, tous les versements pour la retraite sont déductibles de vos revenus imposables, dans la limite de 10 % de vos revenus professionnels, nets de frais, perçus l’année précédente. La déduction ne peut être inférieure à 10 % du plafond annuel de la Sécurité sociale (montant minimum de déduction) ni excéder 10 % de 8 fois ce plafond (montant maximum déductible).

  3. Investissez, épargnez

    Pendant la phase d’épargne, les sommes investies sont indisponibles. Cependant, le versement de la rente prévue à la sortie du PERP peut être anticipé dans certains cas : invalidité, cessation d’activité à la suite d’une liquidation judiciaire (pour les indépendants)… Exemple, pour les salariés, en cas de fin du droit aux allocations chômage, après un licenciement.

    pour les salariés, en cas de fin du droit aux allocations chômage, après un licenciement.

    Tous les ans, les sommes versées sur un PERP sont déductibles pour chaque membre du foyer fiscal dans la limite d'un plafond global. Pour les versements effectués en 2017, ce plafond est égal au plus élevé des 2 montants suivants :

    • 10 % des revenus professionnels de 2016, nets de cotisations sociale et de frais professionnels, avec une déduction maximale de 30 893 €,
    • ou 3 862 € si ce montant est plus élevé.

     

    La rente versée au dénouement du PERP est imposée selon les règles applicables aux pensions et retraites.

    Si vous demandez le versement d'un capital, vous avez le choix entre le système du quotient prévu pour les revenus exceptionnels et l'imposition au prélèvement de 7,5 %.

  4. Touchez des intérêts

    L’épargne versée sur le PERP produit des intérêts. Le rendement dépend des placements choisis au départ.
    L’assureur sécurise peu à peu  votre épargne :

    • entre 10 et 20 ans avant la retraite,  40 % au moins de l'épargne doivent être garantis
    • entre 5 et 10 ans, le taux d’épargne garanti passe à 65 %
    • entre 2 et 5 ans, 80 % sont garantis
    • moins de 2 ans avant la retraite du souscripteur, 90 % au moins de l’épargne doivent être garantis
  5. Que se passe-t-il au moment de votre retraite ?

    Lors de votre départ à la retraite, vous pourrez débloquer l’épargne issue de votre PERP. Vous toucherez alors une rente viagère soumise à l’impôt sur le revenu. Si vous préférez, vous pouvez percevoir 20 % de votre capital tout de suite.
    Le PERP vous permet, par exemple, d’acquérir votre première résidence principale. Dans cette hypothèse, vous pouvez également bénéficier d’un prêt à 0 %.

Zoom

En cas de décès avant ou après la liquidation de vos droits à la retraite, la rente prévue par le PERP peut être reversée sous forme de rente viagère au conjoint survivant ou à tout autre bénéficiaire désigné dans le plan. Les enfants mineurs peuvent aussi la percevoir sous forme de « rente éducation ».