Alice Denoize, auto-entrepreneur et anti-tabac

Dernière modification : 26/03/2018

Ancienne salariée au service de l’industrie du tabac, Alice Denoize aide désormais les personnes désireuses d’arrêter de fumer sur internet et en entreprise.

Alice Denoize, fondatrice du site ledeclicanticlope.com.

Alice Denoise, fondatrice du site ledeclicanticlope.com. @D.R.

Elle teste sa reconversion professionnelle

Il fallait oser un tel grand écart ! « Mais quand c’est pour sa santé et son épanouissement personnel, il ne faut pas avoir peur ». Ancienne fumeuse, mais aussi ancienne salariée dans la communication au service de l’industrie du tabac, Alice Denoize est aujourd’hui coach motivationnel à la tête du site ledeclicanticlope.com, spécialisé pour l’arrêt du tabac et intervient en entreprise. « J’ai travaillé six ans dans la communication pour des marques de tabac, franchement, je m’éclatais au niveau marketing, mais le reste se passe de commentaire ». Alors dès sa deuxième grossesse, cette mère de deux enfants a décidé de prendre « un virage à 180 degrés » pour se mettre au service des gens désireux d’arrêter de fumer.

Le statut auto-entrepreneur pour un minimum de risques

Durant son congé maternité, elle a ainsi testé son idée en créant tout d’abord un site internet. « J’ai fait ça simplement, juste pour savoir où cela me mènerait. Et j’ai vu que ça prenait, notamment grâce aux réseaux sociaux, et j’ai donc décidé d’en vivre ». Comment ? En prenant le statut d’auto-entrepreneur, « mais rien n’a été simple, car franchement, je ne comprenais rien à ce statut », précise-telle. Alice Denoize a alors vite compris qu’elle ne s’en sortirait pas seule.

Le coworking a tout changé

En poussant pour la première fois les portes de l’espace coworking Mutinerie, cette « maman auto-entrepreneuse » a trouvé de nombreuses mains tendues pour réaliser son projet. « Pour moi, aller à Mutinerie a été un investissement. Je m’étais renseignée avant sur le statut d’auto-entrepreneur mais j’étais noyée parmi toutes ces informations. On m’a expliqué beaucoup de choses sur le statut d’auto-entrepreneur, on m’a aidé à lever certains doutes, à me rassurer, à m’orienter vers certaines aides comme l’ACCRE (Aide aux demandeurs d’emploi créant ou reprenant une entreprise) dont je pouvais bénéficier. Si j’étais restée chez moi, j’aurais déjà dû arrêter ».

A Mutinerie, des idées et un réseau

Au-delà d’un mobilier et des conseils avisés d’autres co-wokers, passés comme elle par toutes les étapes de démarrage d’un travail indépendant, Alice Denoize a su se constituer un réseau à Mutinerie, afin de développer son activité d’arrêt du tabac en entreprise. « Pour moi, découvrir Mutinerie a vraiment été une chance, j’ai rencontré notamment une personne, dont l’activité était complémentaire avec la mienne, puis une autre qui m’a aidé à développer mon concept dans plusieurs entreprises d’Ile-de-France. Je le répète : seule, chez moi, je n’y serais jamais arrivée ».

Les avantages du statut d’auto-entrepreneur

Après quelques années d’expérience, Alice Denoize savoure désormais les avantages du statut d’auto-entrepreneur. « Je suis libre de travailler où et comme je veux. Au niveau administratif, être auto-entrepreneur ne demande pas beaucoup de contraintes ». De plus, l’augmentation récente des plafonds « me laissent encore plus de marge pour la suite ».  Seule évolution attendue, « un autre congé maternité pour les auto-entrepreneurs même si cela vient d’être revu. Pour le moment, c’est un frein à un troisième enfant ».