• Mon coaching
  • Vous utilisez régulièrement votre découvert autorisé
  • Session 1

Constituez-vous
une épargne de précaution

Chaque mois, dans votre budget, vous mettez en place un virement permanent d’une certaine somme d’argent vers un autre compte afin de vous constituer une épargne de précaution. Epargner, c’est aussi anticiper !

Ces économies, en cas de dépenses imprévues ou de difficultés temporaires, peuvent vous permettre de ne pas utiliser votre découvert.

Cet argent, vous devez pouvoir en bénéficier facilement, quand vous le souhaitez, quitte à avoir un taux de rendement plus limité sur votre livret d’épargne. Utilisez donc des supports d’épargne tels que le livret A ou le Livret de Développement Durable Solidaire.

Si vous devez utiliser cette épargne, veillez à bien effectuer ce virement sur votre compte courant à temps afin que votre compte soit suffisamment approvisionné au moment où la dépense d’argent se présentera.

Découvrez les articles sur le sujet :

  • Gérer ses comptes facilement : 3 conseils simples et pratiques

    Gérer ses comptes facilement
    3 conseils simples et pratiques

    Maîtriser ses comptes n’a jamais été aussi simple : appli de banque, alertes SMS, carte à autorisation systématique… Tour d’horizon des solutions qui vous facilitent la vie.

    Dépenser moins et gérer son argent

    Simplifiez-vous la vie avec des solutions pour contrôler vos dépenses. © martin-dm/gettyimages

    L'essentiel

    • Consultez souvent votre compte bancaire en quelques clics sur Internet ou votre téléphone
    • Demandez à votre conseiller bancaire de mettre en place les alertes par SMS
    • La carte de paiement à autorisation systématique conditionne retraits ou paiements pour éviter tout dépassement. Elle est utilisable dans certains commerces seulement.

    Premier réflexe à avoir pour bien gérer ses comptes : consultez-les régulièrement. Sur Internet, depuis votre appli, ou même au guichet automatique, vous pouvez les consultez très facilement. Et si vous n’avez pas le temps ou si vous n’y pensez pas, vous pouvez aussi mettre en place des alertes.

    Recevez une alerte en cas de compte débiteur ou de dépassement de découvert

    Ces alertes vous préviennent par e-mail ou SMS lorsque vous approchez de la limite de votre découvert autorisé ou si votre solde est négatif. Bien souvent, vous pouvez les activez et les personnaliser depuis votre Espace Client. A défaut, vous pouvez demander de l’aide à votre conseiller. Selon les établissements bancaires, ces alertes peuvent être comprises dans votre forfait ou facturées en supplément.

    Optez pour une carte à autorisation systématique

    Cette carte s'adresse aux personnes dont le budget est serré. A chaque utilisation (retrait, paiement), le solde de votre compte est contrôlé pour vérifier si vous disposez bien des fonds nécessaires. Pratique pour conserver un compte en positif. Attention néanmoins, certains commerces ne pratiquent pas de demande d'autorisation systématique. Donc, impossible pour eux d’accepter ces cartes de paiement.

    Négociez une autorisation de découvert

    L’autorisation de découvert est à demander auprès de votre conseiller et son montant dépend de vos revenus. Grâce à cette autorisation, vous évitez les frais d’incidents bancaires (commission d’intervention) et bénéficiez d’agios moins élevés

    Zoom

    Si les banques fixent librement leur grille tarifaire, les frais pour incident de paiement ont été plafonnés par la loi. Ainsi, depuis 2008, les coûts sont limités à 50 euros pour le rejet d’un chèque sans provision de plus de 50 euros et à 30 euros pour un montant inférieur. Pour les autres incidents, les frais n’excèdent pas 20 euros.
    Les commissions d'intervention réalisées lors d’un paiement sans provision sont aussi plafonnées. Elles n’excèdent pas 8 euros par opération et 80 euros par mois pour tous les consommateurs : 4 euros par opération et 20 euros par mois pour les populations fragiles.

  • Dix expressions à connaître pour bien gérer son budget

    Dix expressions à connaître
    pour bien gérer son budget

    Bien maîtriser votre budget c’est aussi bien comprendre le champ lexical lié à l’écosystème bancaire. Petit abécédaire au service de la gestion de vos comptes.

    A
    • Agios ou intérêts débiteurs
      Somme due à la banque lorsque votre compte présente un solde débiteur pendant un ou plusieurs jours. En général, ces intérêts sont débités du compte en fin de mois ou de trimestre.
    B
    • Budget prévisionnel
      Il permet de calculer par anticipation l’ensemble de vos revenus et de vos dépenses. Le budget est établi en tenant compte des dépenses courantes. Il doit aboutir à un équilibre satisfaisant pour l’utilisateur du compte.
    C
    • Charges fixes
      Dépenses incompressibles devant être payées à échéances régulières. Par exemple, il peut s’agir du loyer, des mensualités de crédit, des cotisations d’assurance, des impôts, des factures d’énergie : eau, gaz, électricité…
    • Commission d'intervention
      Somme forfaitaire perçue par la banque dès qu'une opération entraîne une irrégularité de fonctionnement du compte et qui nécessite un traitement particulier. Par exemple, un chèque sans provision. Les commissions d’intervention sont plafonnées à 8 euros par opération (avec un maximum de 80 euros par mois) et à 4 euros par mois (avec un maximum de 20 euros par mois) pour les clients dits « fragiles ».
    • Convention de compte
      Contrat écrit et signé entre le(s) titulaire(s) du compte et la banque. Il précise les conditions dans lesquelles fonctionne le compte de dépôt (ouverture, clôture, moyens de paiement fournis, frais...). La convention présente aussi les droits et obligations de chacune des deux parties.
    D
    • Date de valeur
      Date servant de départ au calcul des intérêts débiteurs ou créditeurs. Par exemple, un chèque débité sur le compte le 18 a comme date de valeur le 16. Un chèque déposé le 20 à une date de valeur le 22. Les délais qui correspondent aux dates de valeur sont présentés dans la convention de compte.
    • Dépenses courantes
      Leur montant peut varier d’un mois à l’autre mais elles sont en général indispensables : alimentation, transport, etc.
    • Dépenses occasionnelles
      Elles sont facultatives et d’un montant variable : vacances, sorties, habillement, loisirs… Elles peuvent aussi être plus facilement reportées dans le temps.
    E
    • Epargne
      C’est la part du revenu net (après déduction de la fiscalité) mise de côté sur un compte spécifique. L’épargne peut être disponible ou placée et bloquée pour une durée déterminée ou indéterminée.
    I
    • Incident de fonctionnement ou Incident de paiement
      Opération bancaire comme un dépassement de découvert non autorisé, rejet de chèques par la banque, de virements ou de prélèvements. Ces incidents de paiement génèrent des sanctions et des frais.
    P
    • Provision du compte
      Somme disponible et suffisante portée au crédit de votre compte, puis destinée au paiement des opérations réalisées : paiement d’un chèque, débit d’une carte bancaire, virement, etc.
    R
    • Ressources
      Il s’agit des différents revenus sur lesquels vous pouvez compter chaque mois pour régler vos dépenses : salaire ou traitement, pension de retraite, revenus locatifs, prestations familiales, allocations logement.
    S
    • Solde d'un compte
      Différence entre la somme des opérations au débit et au crédit de votre compte depuis son ouverture. Le solde est créditeur (positif) lorsque le total de ses crédits dépasse celui de ses débits, et débiteur (négatif) dans le cas contraire.
    • Surendettement
      Situation dans laquelle une personne ou un ménage se trouve dans l’impossibilité de faire face à ses charges et à ses dettes courantes d’origine non professionnelle : loyer, factures d’électricité, remboursement de prêts, etc.
    T
    • Taux annuel effectif global (TAEG)
      Taux englobant l’ensemble des frais liés à un crédit : taux d’intérêt, assurance, frais de dossier... Le TAEG représente l'indicateur permettant de mesurer le coût total et réel d’un crédit.
  • Questions-réponses pour maîtriser son budget

    Questions-réponses
    pour maîtriser son budget

    Consultez régulièrement vos comptes, maîtrisez vos charges, anticipez vos grosses dépenses, réagissez en cas de baisse de revenus. Evaluez vos dépenses et ressources. Bref, acquérez les réflexes indispensables du bon gestionnaire.

    • Quelle est la différence entre dépenses fixes et courantes ?

      Les charges fixes sont des dépenses obligatoires à payer à échéances régulières. Elles proviennent souvent d'un engagement lié à un contrat : loyer, facture d’eau... Il est impératif d’avoir de l’argent disponible pour les régler. Les dépenses courantes sont quotidiennes ou hebdomadaires. Certaines d'entre-elles sont nécessaires (alimentation...) et d’autres facultatives (loisirs…).

    • À quel rythme consulter votre compte bancaire ?

      Pour éviter les découverts, consultez votre compte bancaire au minimum une fois par semaine. Un bon moyen de voir si votre solde correspond à vos attentes. Consultez-le sur Internet, votre téléphone ou via un guichet automatique.

    • Comment pouvez-vous éviter les découverts ?

      Les découverts génèrent des intérêts élevés (=agios) et vous risquez un incident de paiement. Ce dernier, s’il est répété, peut vous exposer à un retrait de votre carte bancaire, une interdiction d’émettre des chèques ou à d’autres lourdes sanctions. Pour les éviter, il est conseillé d’anticiper vos dépenses et de consulter régulièrement votre compte bancaire. Beaucoup d’outils permettent d’être avertis en cas de solde négatif pour pouvoir réagir rapidement.

    • Devez-vous provisionner certaines dépenses ?

      Provisionner des dépenses élevées à venir (achats importants, travaux...) permet de conserver un budget équilibré. Dans la même dynamique, mensualiser ses dépenses fixes facilite en général la tenue de votre budget et vous évite les mauvaises surprises.

    • Qu’est-ce qu’un découvert autorisé ?

      Vous pouvez négocier une autorisation de découvert avec votre banquier. Elle dépend de vos revenus et ne peut pas s’étendre au-delà d’un certain nombre de jours consécutifs. Cela vous évite les frais liés au débit sur votre compte. Attention, cette solution est à gérer de manière ponctuelle.

    • Quels revenus devez-vous prendre en compte pour établir votre budget ?

      Tenez compte des revenus d’activité (salaire, honoraires...), des primes (13e mois, intéressement...), des prestations sociales (allocations familiales, aide au logement...), des pensions (retraite, invalidité...) et des revenus de propriété (intérêts, dividendes, loyers...).

    • Que devez-vous faire en cas de baisse de revenus ?

      Prévenez sans attendre votre conseiller bancaire et mettez en place des solutions adaptées : report de paiement, découvert autorisé...

    • Quelle est la différence entre un crédit amortissable et renouvelable ?

      Côté amortissable, tout est connu à l’avance : taux, mensualités, durée. Côté crédits renouvelables ou « réserve d’argent », les taux proposés sont supérieurs à ceux des prêts amortissables et peuvent atteindre près de 20%. A chaque remboursement, une partie du capital du crédit se reconstitue et peut-être à nouveau utilisée. La fin de remboursement de votre prêt est donc en fonction de l’utilisation que vous en avez.

Poursuivre mon coaching

Vous pouvez également retrouver les conseils que vous avez déjà consultés

Retrouver les conseils

Astuces monabanq

Monabanq vous accompagne pour construire votre épargne de précaution avec nos différents livrets.

Du Livret A au Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS), les plus connus, en passant par le Livret Jeune (pour les moins de 25 ans) ou le Livret Monabanq, le Livret croissance… Vous trouverez forcément un livret adapté à votre situation.

Nos services d’épargne automatique selon votre solde, notre carte qui épargne ou simplement les virements permanents vous permettront de constituer cette épargne de précaution sans effort.

Vous pourrez l’utiliser en cas de besoin en quelques clics, par exemple sur notre application, et les sommes seront créditées instantanément sur votre compte de dépôt.