Etudiant et auto-entrepreneur,
est-ce possible ?

Dernière modification : 23/04/2018

Oui, vous pouvez être étudiant et auto-entrepreneur. C’est évidemment sous conditions, notamment si vous êtes boursier ou mineur, mais des structures existent pour vous accompagner et vous lancer comme créateur d’entreprise. Tout ce qu'il faut savoir pour devenir étudiant et auto-entrepreneur.

L'essentiel

  • Si vous êtes étudiant, vous pouvez devenir auto-entrepreneur
  • Cela peut avoir une incidence sur le versement de votre bourse
  • Si vous avez moins de 18 ans et êtes émancipé, vous pouvez exercer une activité artisanale ou commerciale en tant qu’auto-entrepreneur
  • Vous n’êtes pas émancipé, seule une activité libérale non réglementée en tant qu’auto-entrepreneur est possible
  • Chambres de commerce, chambres des métiers et Pépite accompagnent les étudiants porteurs d’un projet de création d’entreprise

Comment devenir auto-entrepreneur si vous êtes boursier ?

Vous vous demandez s’il est possible d’être étudiant et auto-entrepreneur tout en étant boursier ? Vous pouvez ! Mais vous devez assister aux cours, réaliser les stages obligatoires et vous présenter aux examens ou concours préparés pour continuer à percevoir votre bourse d’études. Sans ça, son versement peut être interrompu. Pour éviter cela, il est préférable d’envisager le statut d’auto-entrepreneur uniquement comme une activité réduite pour percevoir un petit complément de revenus. Ces revenus seront pris en compte, l’année suivante, pour apprécier vos nouveaux droits à une bourse.

Si vous êtes titulaire d’une bourse de recherche, et non d’une bourse attribuée sur critère social, l’organisme peut se montrer plus restrictif. Certains interdisent de créer une entreprise pendant la durée de vos études. Si vous êtes concerné, pensez à vérifier vos engagements avant de devenir auto-entrepreneur.

Comment devenir auto-entrepreneur si vous êtes mineur ?

Vous devez avoir au minimum 16 ans pour pouvoir exercer une activité indépendante sous statut d’auto-entrepreneur. S’il s’agit d’une activité libérale, vous pouvez vous lancer librement, avec l’autorisation de vos représentants légaux.
Dans les faits, beaucoup d’entre elles imposent des conditions d’accès à la profession (qualifications, diplômes) difficiles à remplir en étant mineur.

En revanche, vous pouvez exercer une activité commerciale ou artisanale uniquement si vous êtes émancipé et sur autorisation du juge des tutelles (ou du président du Tribunal de Grande Instance en cas de demande ultérieure). Pour obtenir une émancipation (possible à partir de 16 ans), vos représentants légaux doivent en faire la demande au juge des tutelles. Vous pouvez également être émancipé si vous vous êtes marié avant 18 ans. Dans ce cas, vous devenez capable de tous les actes de la vie civile, comme un majeur, et des actes commerciaux autorisés par le juge.

À savoir si vous êtes auto-entrepreneur et mineur

Même mineur émancipé et autorisé à devenir commerçant, votre statut d'auto-entrepreneur ne vous permet pas d'exercer toutes les activités commerciales ou artisanales, notamment celles qui imposent d’avoir au minimum 18 ans, ou qui nécessitent une expérience salariée avant de pouvoir s’installer à votre compte. Si vous souhaitez développer une activité artisanale, vous devez obligatoirement effectuer un stage de préparation à l’installation de 30 heures minimum avant de vous lancer. Comptez 250 euros environ.

Quelles sont les aides pour les jeunes créateurs d'entreprise ?

Plusieurs structures peuvent vous accompagner si vous êtes étudiants et auto-entrepreneurs. Le réseau Information Jeunesse, par exemple, renseigne les jeunes sur toutes les problématiques liées à la création d’entreprise. Les Chambres de commerce et d’industrie et les Chambres des métiers peuvent aussi vous aider à monter et à financer votre projet.
Si vous êtes étudiant ou jeune diplômé, il est possible d’élaborer votre projet de création d’entreprise au sein d’un Pôle étudiants pour l’innovation, le transfert et l’entrepreneuriat (Pépite). Vous bénéficiez alors du statut national d’étudiant-entrepreneur mis en place par le ministère de l’Education nationale.