Retraités
Quelle couverture maladie à l’étranger ?

Dernière modification : 16/01/2018

Vous êtes retraité et vivez à l’étranger ? Ou vous pensez à l’expatriation ? Selon que vous choisissez un pays de l’Union européenne ou non, les conditions d’accès à une couverture assurance-maladie varient. Sans oublier les pays hors UE qui ont signé des conventions bilatérales avec la France.

L'essentiel

  • La prise en charge de vos soins à l’étranger dépend de votre lieu de résidence
  • Au sein de l'Union européenne (et aussi Suisse, Norvège, Islande et Liechtenstein), vous bénéficiez de la Sécurité sociale de votre pays d’accueil.
  • Hors Union européenne, certains pays ayant signé une Convention bilatérale de sécurité sociale avec la France offrent aux retraités français les mêmes prestations que leurs résidents nationaux
  • Hors Union européenne et en l’absence de convention bilatérale, vous devez adhérer à la Caisse des Français de l’étranger pour avoir une couverture santé
  • Pour optimiser votre protection santé, souscrivez une assurance complémentaire
  • Vos frais médicaux seront remboursés lors de vos retours temporaires en France

Votre couverture santé dans l’Union européenne

Si vous vous installez dans un pays de l’Union européenne, en Suisse, en Norvège, en Islande ou au Liechtenstein, vous bénéficiez du système de Sécurité sociale local. Pour cela, vous devez être titulaire d’une retraite française de régime général et être installé à long terme dans ce pays (sans toucher une retraite locale).

C'est tout simple, vous avez juste trois formalités à suivre :

informer vos caisses d’assurance-maladie et de retraite de votre départ de France et de votre pays d’installation
remplir un formulaire E 121 ou S1 fourni par votre caisse française de retraite
remplir une attestation de droit aux soins de santé à l’organisme de sécurité sociale de votre nouveau pays de résidence

Les pays signataires d’une convention bilatérale avec la France

Si vous vous installez dans un pays hors Union européenne, lié par une convention bilatérale de Sécurité sociale avec la France, vous pouvez éventuellement bénéficier de l’assurance-maladie locale en tant que retraité français. Le Maroc, par exemple, est dans ce cas. Mais attention, les termes de ces conventions diffèrent d’un pays à l’autre. Renseignez-vous avant votre départ auprès du Centre des liaisons européennes et internationales de Sécurité sociale (Cleiss) pour connaître précisément vos droits selon le pays où vous vous installez.

Prestations garanties avec la Caisse des Français de l’étranger

Hors Union européenne (et Suisse, Norvège, Islande, Liechtenstein) et en l’absence de convention bilatérale, vous n’êtes plus couvert par l’assurance maladie française. Pour être remboursé de vos soins, vous devez cotiser à la Caisse des Français de l’étranger (CFE). En souscrivant à la CFE, vous serez remboursés de vos frais médicaux, pharmaceutiques et d’hospitalisation sur la base des tarifs en vigueur en France. Cette affiliation à la CFE vous coûtera 3,5 % du montant de vos pensions de retraite.

Protection maximale avec une assurance complémentaire

Dans certains pays étrangers, le coût des soins médicaux est très élevé. Et les remboursements - établis sur la base de la Sécurité sociale française - sont insuffisants pour couvrir les dépenses engagées. En revanche, dans d'autres pays, la qualité des soins est insuffisante ou la situation sanitaire (environnement, maladies spécifiques, traitement de l’eau) est dégradée. Si vous êtes installé dans ces pays, veillez à optimiser votre protection. Vous pourrez alors souscrire une assurance complémentaire dédiée aux expatriés. Différentes formules existent avec plusieurs degrés de couverture : prévention des risques (maladie, vieillesse…), avance des frais d’hospitalisation, remboursement des vaccins et médicaments liés à l’expatriation. Des garanties supplémentaires d’assistance, de responsabilité civile et des garanties rapatriement vous seront proposées en options.

Couverture durant vos séjours en France

Lors de vos séjours en France, vous pouvez toujours vous faire rembourser vos frais médicaux. Peu importe le motif de votre séjour et quelle que soit votre couverture à l’étranger. La Sécurité sociale française assure la continuité de la prise en charge des Français résidant au sein de l’Union européenne. La Caisse des Français de l’étranger assure de son côté celle des Français résidant hors Union européenne. Pour bénéficier de vos droits, vous devez simplement présenter vos carte d’identité et titre de pension (ou carte vitale si vous l’avez conservée) aux professionnels consultés. Puis, envoyez vos feuilles de soins soit à la caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) la plus proche ou à la CPAM d’Indre-et-Loire Centre si vous êtes adhérent à la CFE.