Quatre étapes pour réussir sa reconversion professionnelle

Dernière modification : 09/04/2018

Vous songez sérieusement à vous reconvertir ! Avant de prendre cette décision, cruciale pour la suite de votre carrière professionnelle, mettez toutes les chances de votre côté. Constatez, réfléchissez, décidez, agissez… suivez ces 4 étapes-clés pour réussir à rebondir.

  1. Constatez

    Différentes raisons peuvent vous pousser à penser à la reconversion professionnelle. Vous êtes au chômage et ne trouvez pas d’emploi dans votre branche d’activité. Vous exercez un métier, mais constatez votre mal-être (manque de reconnaissance, épuisement…) ou l’absence de perspectives d’évolution. Vous avez tout simplement envie de changer de travail.

  2. Réfléchissez

    La reconversion professionnellee est un vaste projet. Vous devez prendre du recul et vous poser les bonnes questions. Vers quel métier souhaitez-vous vous tourner et pourquoi ? Votre prochaine orientation serait-elle compatible avec votre situation familiale ? Etes-vous mobile, prêt(e) à changer vos horaires… ?

    Effectuez un bilan de compétences pour trouver votre voie ou être sûr(e) de votre choix. Profitez de ce moment de réflexion pour vous informer au maximum et vous confronter avec la réalité, en rencontrant des personnes du secteur concerné et en effectuant, pourquoi pas, un stage d’immersion.

  3. Décidez

    Votre décision de vous lancer dans un parcours de réorientation professionnelle est prise, le moment est venu pour vous d’identifier vos besoins en matière de formation et les dispositifs pouvant vous servir : CIF, DIF, CPF…

    Informez-vous également sur les aides auxquelles vous pouvez prétendre, notamment si vous projetez de vous lancer dans la création d’entreprise. Ouvrez en ligne votre Compte personnel d’activité pour connaître vos droits à la formation, trouver des pistes sur les métiers qui vous correspondent, rechercher des aides…

  4. Agissez

    Il est temps de passer à l’action. Bien sûr, si vous êtes salarié(e) en CDI, vous pouvez garder un filet de sécurité en prenant, par exemple, un congé sans soldes. Vous devrez commencer par bien ficeler votre projet et suivre la ou les formations nécessaires à sa réalisation. Si vous souhaitez trouver un emploi salarié, peaufinez votre CV et vos lettres de motivation.

     

    L’entreprenariat nécessite quant à lui la recherche de financements : prêt, prêt d’honneur, microcrédit… Le choix d’un statut et l’établissement d’un plan de trésorerie sont des étapes essentielles.