La quarantaine,
le meilleur moment pour une reconversion professionnelle

Dernière modification : 15/01/2018

A 40 ans, vous n’êtes qu’à mi-parcours de votre vie professionnelle. Pour diverses raisons, vous décidez de changer de métier. L’expérience accumulée et vos droits acquis depuis le début de votre carrière facilitent votre reconversion professionnelle.

Reconversion professionnelle pour les 40 ans

La quarantaine est une période propice pour la reconversion professionnelle. © PeopleImages/iStock

L'essentiel

  • La quarantaine est souvent l’âge de la remise en question
  • La quête de sens et de nouveaux défis poussent à la reconversion professionnelle
  • Le plus souvent, la situation personnelle des quadras est stabilisée
  • L’expérience et les droits acquis favorisent les parcours de reconversion (formation…)

40 ans, le passé dans le rétro, l’avenir revisité

Vous venez de souffler vos 40 printemps. Vous le savez très bien : la quarantaine reste un âge charnière. Une étape-clé de votre vie, et sans aucun doute l’occasion de faire un point sur le passé et de porter un regard mûr sur l’avenir. Sans forcément tout remettre en cause, vous menez une réflexion sur votre vie personnelle et assurément sur votre vie professionnelle.

Témoignage de Nathalie, 46 ans

« J’avais déjà derrière moi une carrière de vingt années dans mon entreprise, avec un travail que j’adorais. Cependant, j’ai constaté plusieurs choses : l’ambiance entre collègues s’était dégradée. De plus, arrivée à un certain niveau, je ne pouvais certainement pas prétendre à gravir encore beaucoup d’échelons en interne. Or, j’avais encore plus de vingt ans de travail devant moi et je ne me voyais pas “stagner” pendant autant de temps. Ma vie personnelle aussi avait évolué, avec un divorce. Les nouvelles technologies occupaient une place de plus en plus importante dans mon secteur, laissant entrevoir un avenir sombre pour les activités traditionnelles. Ces constatations m’ont poussé à quitter mon travail pour me lancer dans une reconversion professionnelle, prendre le virage Internet et créer ma propre entreprise ».

Les quadras désirent changer de voie

Perte de motivation, quête de sens, envie de faire autre chose, de s’adapter aux évolutions du monde du travail, de conquérir sa liberté professionnelle. Vous vous reconnaissez peut-être dans le parcours de Nathalie, 46 ans aujourd’hui. Il résume les principales raisons pour lesquelles les quadras s’orientent vers une reconversion professionnelle. La sienne a été relativement simple car, même avec de nouvelles compétences à acquérir, la base de son travail restait la même. D’autres songent à changer totalement de voie et, pourquoi pas, réaliser un projet laissé de côté sous le poids des réalités quotidiennes. A 40 ans, le moment est peut-être venu d’exercer le métier dont vous avez toujours rêvé !

Le meilleur moment pour se reconvertir

Vous avez la quarantaine, sachez que c’est le moment le plus propice pour vous reconvertir au niveau professionnel. Sur le plan de la vie privée, plus de 70 % des 35-45 ans vivent en couple (Insee), généralement avec un ou plusieurs enfants. Le soutien du conjoint peut donc jouer un rôle fondamental dans un parcours de reconversion, surtout s’il a lui-même une situation professionnelle stable. Sur le plan professionnel, pour changer de métier, tenez compte de vos diverses expériences accumulées et renseignez-vous sur vos possibilités étendues en matière de formation. 

Vous êtes salarié, établissez l’incontournable bilan de compétences. Dans le cadre de votre travail, vous réunissez sans doute les conditions pour obtenir un Congé individuel de formation (CIF). Votre Compte personnel de formation (jusqu’à 120 heures par an) est peut-être aussi disponible. Gardez à l’esprit une chose importante : changer de carrière n’implique pas forcément un grand saut dans l’inconnu. Après six ans d’activité professionnelle, vous pouvez demander un congé sabbatique ou sans solde et ainsi conserver un filet de sécurité si votre reconversion professionnelle n’est pas une réussite.