Gérer ses comptes facilement
3 conseils simples et pratiques

Dernière modification : 05/06/2018

Maîtriser ses comptes n’a jamais été aussi simple : appli de banque, alertes SMS, carte à autorisation systématique… Tour d’horizon des solutions qui vous facilitent la vie.

Dépenser moins et gérer son argent

Simplifiez-vous la vie avec des solutions pour contrôler vos dépenses. © martin-dm/gettyimages

L'essentiel

  • Consultez souvent votre compte bancaire en quelques clics sur Internet ou votre téléphone
  • Demandez à votre conseiller bancaire de mettre en place les alertes par SMS
  • La carte de paiement à autorisation systématique conditionne retraits ou paiements pour éviter tout dépassement. Elle est utilisable dans certains commerces seulement.

Premier réflexe à avoir pour bien gérer ses comptes : consultez-les régulièrement. Sur Internet, depuis votre appli, ou même au guichet automatique, vous pouvez les consultez très facilement. Et si vous n’avez pas le temps ou si vous n’y pensez pas, vous pouvez aussi mettre en place des alertes.

Recevez une alerte en cas de compte débiteur ou de dépassement de découvert

Ces alertes vous préviennent par e-mail ou SMS lorsque vous approchez de la limite de votre découvert autorisé ou si votre solde est négatif. Bien souvent, vous pouvez les activez et les personnaliser depuis votre Espace Client. A défaut, vous pouvez demander de l’aide à votre conseiller. Selon les établissements bancaires, ces alertes peuvent être comprises dans votre forfait ou facturées en supplément.

Optez pour une carte à autorisation systématique

Cette carte s'adresse aux personnes dont le budget est serré. A chaque utilisation (retrait, paiement), le solde de votre compte est contrôlé pour vérifier si vous disposez bien des fonds nécessaires. Pratique pour conserver un compte en positif. Attention néanmoins, certains commerces ne pratiquent pas de demande d'autorisation systématique. Donc, impossible pour eux d’accepter ces cartes de paiement.

Négociez une autorisation de découvert

L’autorisation de découvert est à demander auprès de votre conseiller et son montant dépend de vos revenus. Grâce à cette autorisation, vous évitez les frais d’incidents bancaires (commission d’intervention) et bénéficiez d’agios moins élevés

Zoom

Si les banques fixent librement leur grille tarifaire, les frais pour incident de paiement ont été plafonnés par la loi. Ainsi, depuis 2008, les coûts sont limités à 50 euros pour le rejet d’un chèque sans provision de plus de 50 euros et à 30 euros pour un montant inférieur. Pour les autres incidents, les frais n’excèdent pas 20 euros.
Les commissions d'intervention réalisées lors d’un paiement sans provision sont aussi plafonnées. Elles n’excèdent pas 8 euros par opération et 80 euros par mois pour tous les consommateurs : 4 euros par opération et 20 euros par mois pour les populations fragiles.