Freelance
Le compte bancaire professionnel, obligation ou choix ?

Dernière modification : 15/01/2018

Vous exercez votre activité en freelance. Vous avez écarté l’EURL ou la SASU au profit de l’entreprise individuelle. Dans ce cas, inutile d’avoir un compte bancaire professionnel, ni même d’ouvrir un compte séparé pour votre activité, même si cela présente certains avantages côté trésorerie.

Compte bancaire professionnel pour freelance

Freelance, avoir un compte bancaire professionnel peut vous aider à gérer votre trésorerie. © Geber86/iStock

L'essentiel

  • Vous avez une EURL/SARL ou une SAS/SASU, vous devez posséder un compte bancaire professionnel au nom de votre société
  • Vous avez une entreprise individuelle, inutile d’ouvrir un compte professionnel, ni même un compte séparé, dédié à votre activité
  • Avec un compte bancaire pro, vous séparez clairement vos frais pros de vos dépenses perso. C’est parfait pour tenir une compta claire et nette, surtout si vous un centre de gestion agréé

Si vous avez créé une EURL/SARL ou une SAS/SASU, vous êtes obligés d’ouvrir un compte bancaire professionnel au nom de votre société.
Si vous avez choisi le portage salarial, vous êtes comme n’importe quel salarié. Aucun intérêt pour vous de posséder un compte dédié à votre activité professionnelle.

Ouvrir un compte professionnel ou pas ?

Posez-vous vraiment la question si vous avez le statut d’entreprise individuelle. Dans ce cas, inutile d’ouvrir un compte professionnel, ni même un compte séparé. Excepté pour les commerçants et les auto-entrepreneurs qui relèvent, eux, du régime de la micro-entreprise. Donc, oui, vous pouvez utiliser votre compte bancaire perso pour votre activité professionnelle. Mais l’ouverture d’un compte spécifique peut vous faciliter la vie.

Classez vos frais professionnels

Un compte réservé à votre activité professionnelle vous permet de séparer clairement vos frais professionnels de vos dépenses personnelles. Vous pouvez les déduire du résultat de votre entreprise, réduisant d’autant votre impôt sur le revenu. A condition de pouvoir justifier le fait que vos frais ont été engagés dans le cadre de votre activité professionnelle.
Voici la liste de ces frais :

  • transports (en commun, voiture personnelle)
  • voyage (hôtel, train, avion)
  • repas pris en dehors du domicile (déplacement professionnel ou repas d’affaires)
  • informatique et bureau (enveloppes, papier)
  • envois postaux, téléphone
  • documentation, abonnement à des publications professionnelles
  • formation, etc.

Simplifiez votre compta, planifiez votre trésorerie

Pourquoi utiliser un compte séparé pour vos frais professionnels ? Pour vous aider à mieux tenir votre comptabilité et à établir un plan de trésorerie. Votre relevé de compte bancaire va travailler à votre place ! Une donnée capitale, car vos comptes sont épluchés tous les ans par un centre de gestion agréé. En tant que travailleur non salarié (TNS), vous avez tout intérêt à adhérer à un centre de gestion pour éviter une majoration de votre impôt sur le revenu. La contrepartie, c’est que l’administration fiscale délègue aux centres de gestion agréés la responsabilité de certifier vos comptes. Certains sont très tatillons.