Le Plan d'Épargne Logement
pour aider ses proches

Dernière modification : 05/02/2018

Vous souhaitez mettre un proche à l’abri, ouvrez-lui un plan d’épargne logement (PEL). Ce placement, ouvert au nom d’un proche, enfant ou conjoint, est destiné à constituer un apport initial de financement pour un projet immobilier.

Plan d’épargne logement pour un proche

Vous pouvez ouvrir un plan d’épargne logement pour un proche afin de financer un projet immobilier. © Hero Images/gettyimages

  1. Vous avez dit PEL ?

    Le Plan d’épargne logement est un placement sans risque, spécialement conçu pour financer un bien immobilier. Vous pouvez y placer de l’argent pendant quatre à dix ans. Le premier versement est fixé à 225 euros minimum. Ensuite, comptez au moins 540 euros par an. Depuis le 1er août 2016, le PEL rapporte 1 % d’intérêts. Ces intérêts sont exonérés d'impôt les douze premières années du plan, mais sont soumis aux prélèvements sociaux (de 15,5% au 1er janvier 2018). A terme, le PEL permet de souscrire un crédit immobilier au taux fixé et connu à l’avance.

    Mémo. Le PEL, qui donne lieu à un prêt immobilier d’au moins 5 000 euros, bénéficie d’une prime d’Etat d’une valeur de 100 % des intérêts acquis au terme du plan. Toutefois, la loi de finances pour 2018 prévoit l'imposition des intérêts issus des PEL et CEL ouverts à partir du 1er janvier 2018 et la suppression de la prime d'État. 

  2. Un plan épargne logement pour quel « proche » ?

    Vous pouvez ouvrir un PEL à votre nom. Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi investir votre argent en ouvrant des PEL pour d’autres membres de votre famille proche : vos enfants ou votre conjoint marié. Un seul PEL peut être ouvert pour chacun. Après avoir placé votre argent sur leurs PEL, il ne vous appartient plus. Il devient le patrimoine propre de vos bénéficiaires, même s’ils sont encore mineurs.

  3. Cédez vos droits à prêt

    Vous pouvez aussi céder les droits à prêt de votre PEL. Dans ce cas, les possibilités sont beaucoup plus larges. En effet, peuvent alors en bénéficier un membre de votre famille (enfants, petits-enfants, parents, grands-parents, frères, sœurs, neveux, oncles et tantes, votre conjoint (pas concubin ou partenaire de Pacs), ou un membre de la famille de votre conjoint (ascendants, descendants, frères et sœurs et leurs conjoints). La seule condition à remplir ? Votre bénéficiaire ne doit pas être préalablement détenteur d’un PEL à son nom, assorti de droits à prêt.

  4. Cumulez les plans épargne logement

    Plusieurs personnes peuvent additionner leurs PEL, qu’elles soient ou non de la même famille. Elles peuvent alors demander ensemble un prêt pour l’achat d’un même logement. Dans ce cas, le montant maximal du prêt est identique à celui accordé pour un seul plan :
    92 000 euros.