Louez votre voiture, ça rapporte

Dernière modification : 02/03/2018

Pour arrondir vos fins de mois, vous pouvez louer votre voiture à des particuliers via des plateformes comme Drivy, OuiCar ou Koolicar. Pensez bien à déclarer cette source de revenus supplémentaires. Passé un certain seuil, vous risquez d’être considéré comme professionnel par le fisc.

Location de voiture entre particuliers

La location de voiture entre particuliers permet d’avoir un revenu d’appoint. © LorenzoPatoia/iStock

L'essentiel

  • Vous pouvez louer votre voiture à un particulier pour de courtes durées et ainsi réduire les frais grâce aux plateformes de mise en relation
  • Durant la location, l’assurance de la plateforme se substitue à la vôtre
  • Tous les revenus sont imposables et doivent être déclarés dès le premier euro perçu
  • Au-delà de 7 720 € par an de revenus issus de la location de sa voiture (23 000 € pour l'immobilier), le particulier est considéré comme un professionnel, doit s'affilier au RSI, et payer des cotisations sociales
  • En 2019, les plateformes transmettront directement ces informations à l’administration fiscale

30 € par jour

C’est le prix moyen proposé pour une journée de location de voiture entre particuliers (contre 40 € et 45 € par jour chez un loueur traditionnel).

1 000 € par an

C’est le revenu moyen du propriétaire d’un véhicule loué quatre jours par mois, selon le site Drivy.

48 € par mois

Ce chiffre indique le coût de revient moyen des voitures proposées sur les plateformes.
Moins de 2% rapporteraient plus de 350 € par mois.
(Source : étude réalisée par des élèves de l'Ecole nationale de la statistique et de l'administration économique).

600 000

C’est le nombre de locations de courte durée de voitures entre particuliers sur 2015. Un chiffre qui a triplé en un an... mais cela ne représente quand même que 3 % du marché global de la location de voitures.
(Source : Conseil national des professions de l'automobile).

Protégez-vous, passez par une plateforme

Un véhicule coûte en moyenne 360 € par mois (crédit, assurance, entretien, carburant, etc.). Louer votre voiture à un particulier s’avère un bon moyen de réduire vos frais. Pour être tranquille, bien assuré, bien rassuré, passez par une plateforme de mise en relation. Elle vous permet de bénéficier d'une assurance qui se substitue à la vôtre pendant toute la durée de la location, avec des garanties et des franchises adaptées. Et surtout, en cas de sinistre, votre bonus/malus reste intact.

Un euro gagné, un euro déclaré

La législation sur les revenus tirés de l'économie collaborative a changé en 2016. Désormais, vous devez déclarer, dès le premier euro perçu, tous les revenus que vous dégagez en louant vos services : jardinage, bricolage, ménage, devoirs, etc. Ou une partie de votre patrimoine personnel : voiture, tondeuse, meuble, appartement, etc. via une plateforme. Seuls vos revenus liés à une « coconsommation » sont exonérés d’impôts à condition qu’ils correspondent à un partage de frais, comme dans le covoiturage ou le cocooking.

Surveillez les seuils

L'administration a défini un seuil de revenus au-delà duquel vous êtes considéré comme professionnel et devez vous affilier au RSI (Régime social des indépendants).
Ce seuil est de 7 720 € par an pour la location de biens, type voiture ou tondeuse.
Il passe à 23 000 € par an pour les revenus tirés de la location immobilière (AirBnB, par exemple).

Comment déclarer vos revenus ?

Si les revenus tirés de la location de votre voiture sont inférieurs à 7 720 € par an pour 2018, il s'agit de revenus exceptionnels. Vous devez déclarer le montant brut annuel de ces gains dans la déclaration complémentaire n° « 2042 C Pro », rubrique « Revenus non commerciaux non professionnels », case 5 KU. Le fisc applique un abattement forfaitaire de 34 % sur ce montant. Cela correspond à vos frais et charges : la commission prise par la plateforme, par exemple. La somme finale est ajoutée à l'ensemble de vos autres revenus. Sur cette somme, vous devrez régler 15,5 % de CSG/CRDS.

La plateforme calcule vos obligations fiscales

Après chaque location, les plateformes de location entre particuliers ont le devoir de vous informer sur vos obligations fiscales. Et ce, depuis le 1er juillet 2016. En janvier, elles doivent vous envoyer un récapitulatif de vos transactions réalisées pendant l'année écoulée. Pour l'instant, elles ne transmettent pas ces informations au fisc. Mais dès 2019, elles seront obligées de le faire. 

Chiffres au 1er janvier 2017

Modèle de contrat de location entre particuliers

Utilisez ce modèle de contrat pour faciliter votre location de véhicule entre particuliers