Colocation
Des règles pour organiser le partage des tâches

Dernière modification : 02/03/2018

Pour réussir votre cohabitation, écrivez les conditions d’usage de la colocation. Avec, en particulier, la répartition des tâches ménagères ! Conseils utiles et bonnes pratiques.

Règles à suivre pour vivre en colocation

En colocation, le partage des tâches est de mise pour bien vivre ensemble. © sturti/iStock

Rédigez un pacte de colocation

Les colocataires ont intérêt à prévoir par écrit les règles applicables entre eux, de définir leur « pacte de colocation ». Ce document constitue le complément indispensable au contrat de bail. Et permet à chacun d’entamer la colocation sur d’excellentes bases en organisant ses conditions de fonctionnement. Vous êtes libre côté contenu, l’objectif est simplement d’organiser votre vie collective. Fixez ensemble les règles par avance, vous éviterez les litiges et inscrirez la colocation dans la durée. 

Fixez les règles de fonctionnement

Délimitez les parties privatives et les espaces communs, précisez leur utilisation et leur entretien. Vous y indiquez également l’ensemble des règles de partage des charges. Mettez-vous d’accord sur la liste des différentes dépenses communes liées à la location et leur mode de répartition. Il s'agit bien sûr du loyer et des charges locatives, mais également de la taxe d’habitation, de l'assurance, des factures d'eau, d'électricité, de gaz. Mais aussi, des abonnements au câble, à Internet… En principe, vous partagerez ces dépenses collectives à parts égales. Parfois, la répartition peut être différente afin de tenir compte des avantages qu'ont certains colocataires, notamment la taille ou la situation de leur chambre. Vous pouvez recenser dans ce document la liste des meubles à usage collectif avec l’indication de leur propriétaire. L'organisation de la vie quotidienne peut aussi être abordée avec la question de l’accueil ou l’hébergement d’un tiers. Enfin, anticipez, et parlez des conditions de départ d’un colocataire (remboursement de sa quote-part de dépôt de garantie, taxe d’habitation…) et des modalités d’arrêté des comptes.

Répartissez les tâches ménagères et les courses

Autre point crucial à régler, la répartition des tâches ménagères. Organisez-la pour éviter les points de friction entre colocataires. Etablissez un planning avec la liste des corvées : vaisselle, courses, sanitaires, parties communes, sortir les poubelles, arroser les plantes…. Chaque semaine, désignez un colocataire pour chacune d’elle. Prévoyez une solution si un colocataire n’assure pas sa mission sur une semaine. Par exemple, octroyez-lui deux corvées ménagères celle d’après. Dites-lui d’astiquer la terrasse, les vitres, de concocter un plat spécial pour tous les colocataires, d’offrir l’apéro, etc.

Utilisez les applis gratuites pour le partage des tâches en coloc’

Autre solution, répartissez les tâches ménagères via une application partagée, comme Ze-coloc ou Ma Coloc. Chaque tâche donne droit à un certain nombre de points au colocataire qui s’en charge (selon la difficulté et la durée de la corvée). Celui qui a reçu le moins de points doit s’occuper des tâches restantes.
Sinon, optez pour une femme de ménage via un prestataire de service à domicile (Home Services ou Shiva, par exemple). Le ménage sera fait correctement, régulièrement, et sans prise de bec. Cette solution se révèle très abordable selon le nombre de colocataires. D’autant que la moitié de la facture donne droit à un crédit d’impôt.
Enfin, côté courses, plutôt que de coller un Post-It sur le frigo, optez pour une liste partagée via une application gratuite comme Home Bubble Courses ou Bring !