Coloc’ et aide au logement, cohabitation réussie !

Dernière modification : 16/01/2018

Vous êtes colocataire ? Colocation et APL sont compatibles. Bénéficiez d’une aide au logement versée chaque mois par la CAF et réduisez ainsi le montant de votre loyer.

Colocation et aide au logement (APL, ALS, ALF)

Chaque colocataire peut percevoir l’aide au logement de la part de la CAF. © svetikd/iStock

L'essentiel

  • Chaque colocataire peut percevoir une aide au logement à condition de bien figurer sur le bail
  • Quelle que soit l’aide, elle est accordée sous condition de ressources
  • L’APL concerne les logements conventionnés
  • L’ALF est versée selon la situation familiale, notamment si le colocataire a des enfants à charge
  • L’ALS s’adresse à tous les autres demandeurs, essentiellement aux jeunes, aux étudiants, aux personnes sans enfant ou encore aux personnes âgées ou handicapées

En tant que colocataire, vous êtes éligible à une aide au logement de la CAF

Si vous vivez en colocation, vous pouvez parfaitement bénéficier d’une aide au logement versée par votre Caisse d’allocations familiales (CAF). Si vous partagez votre logement avec une ou plusieurs personnes — à condition de ne pas vivre en couple avec l’une d’elles – vous avez droit à l’attribution d’une aide. La CAF considère en effet chaque colocataire comme un allocataire ayant des droits distincts. Chacun peut ainsi effectuer sa propre demande et recevoir chaque mois une aide en fonction de sa quote-part du loyer et de ses ressources.

Mémo

Attention, pour prétendre à une aide au logement, vous devez impérativement figurer sur le bail.

Trois aides différentes, plusieurs conditions d’attribution identiques

Selon votre situation, vous pouvez prétendre à l’APL (Aide personnalisée au logement), à l’ALF (Allocation de logement à caractère familial) ou à l’ALS (Allocation de logement à caractère social). Plusieurs conditions sont identiques à l’obtention de ces trois allocations. Le logement doit être votre résidence principale et vous devez y résider au moins huit mois par an. L’aide est accordée sous conditions de ressources : celles-ci ne doivent pas excéder un certain plafond, variable selon la composition de votre foyer (célibataire avec ou sans enfant, par exemple) et votre lieu d’habitation. Enfin, votre logement doit être décent et offrir un confort minimum.

APL, ALF ou ALS pour une colocation ?

La colocation ne concerne pas uniquement des étudiants sans enfant.
Les trois types d’aides au logement sont susceptibles d’être versées par la CAF à des colocataires :

  • L’APL (Aide personnalisée au logement), la plus connue, est versée aux colocataires dont le logement est conventionné, qu’il soit neuf ou ancien. Il s’agit des habitations pour lesquelles les bailleurs ont signé une convention avec l’Etat (fixant notamment l’évolution du loyer, les conditions d’entretien et les normes de confort). Interrogez votre bailleur pour savoir si votre logement fait l’objet d’une telle convention.
  • L’ALF (Allocation de logement à caractère familial) concerne les familles qui ne peuvent prétendre à l’APL. Elle est accordée aux personnes qui ont des enfants à charge (et aux femmes enceintes), à celles qui ont à charge des parents de plus de 65 ans disposant de faibles ressources et aux jeunes couples sans enfant mariés depuis moins de 5 ans (le mariage ayant eu lieu avant les 40 ans d’un des conjoints). L’ALF peut être versée aux colocataires. Mais ce n’est pas l’aide la plus couramment attribuée en matière de colocation.
  • Enfin, l’ALS (Allocation de logement à caractère social) est susceptible d’être accordée aux colocataires qui ne peuvent bénéficier ni de l’APL, ni de l’ALF. En pratique, elle concerne essentiellement, les jeunes, les étudiants, les couples sans enfant ou encore les personnes âgées. 

Ainsi, la majorité des colocataires perçoivent l’APL ou l’ALS. Cela étant, nul besoin de savoir à quelle aide vous avez droit, le formulaire en ligne est unique, il concerne l’ensemble des aides au logement.

Zoom

Si vous louez un logement appartenant à l’un de vos parents, vous ne pouvez pas bénéficier d’une aide au logement de la Caisse d’allocations familiales (CAF). Pour percevoir une aide, le lien de parenté entre le bailleur et le locataire doit être indirect. Il peut s’agir d’un logement appartenant à votre frère, votre sœur, votre oncle, votre cousin… mais pas à votre mère, à votre père ou à vos grands-parents.

Modèle de bail de colocation

Téléchargez le contrat de colocation adapté à votre logement et comparez-le avec celui de votre bailleur.