• Mon coaching
  • Vous utilisez régulièrement votre découvert autorisé
  • Session 1

Etablissez
votre budget prévisionnel

Pour éviter d’utiliser votre découvert, vous devez connaître, chaque mois, ce que vous faites de votre argent. Première chose à faire : construire votre budget prévisionnel.

Pour cela, vous utilisez un tableau (Excel ou autre) et dressez ainsi la liste de vos revenus, vos dépenses vitales et accessoires.

  • Dans vos revenus, vous intégrez vos salaires en net, les allocations familiales que vous percevez, et éventuellement les remboursements santé.
  • Dans vos dépenses vitales, vous dressez la liste de vos crédits (immobiliers, consommation…), loyer, frais bancaires éventuels, vos courses alimentaires, les assurances, les mutuelles, l’eau, l’électricité, vos impôts, voiture (carburant), santé, frais de scolarité, frais de garde d’enfants…,  et la somme que vous consacrez chaque mois pour vous constituer une épargne de précaution.
  • Dans vos dépenses accessoires, vous intégrez toutes les autres sorties d’argent qui ne concernent pas les dépenses vitales : équipements de logement, abonnements, loisir, sortie, vêtements, retraits d’espèce.

Pour bien connaître les différents montants, référez-vous à vos deux derniers relevés bancaires. De préférence, vous effectuez cet état des lieux de votre budget en fin de mois pour le mois suivant et vous indiquez l’ensemble des montants dans la colonne « prévisions ». Puis, votre tableur va définir vos dépenses globales en additionnant vos dépenses vitales avec vos dépenses accessoires. Ensuite, il déduira cette somme de vos revenus pour vous donner un solde prévisionnel.

Si vos solde prévisionnel est négatif, faites de nouveau un état des lieux de vos dépenses accessoires. Votre marge de manœuvre pour éviter d’utiliser votre découvert autorisé peut se situer dans cette catégorie avec certaines dépenses que vous pouvez, peut-être décaler dans le temps ou tout simplement éviter.

Une fois votre budget prévisionnel établi, il est impératif de le suivre, au moins une fois par semaine ou chaque soir, c’est encore mieux. Ritualisez ce moment et pointez dans la colonne « réalisés » les dépenses de la semaine ou quotidiennes. Vous verrez ainsi si votre budget est mal estimé.

Téléchargement
xlsx
Exemple de tableau pour faire votre budget Télécharger

Découvrez les articles sur le sujet :

  • Dépenses et revenus : où en êtes-vous ?

    Dépenses et revenus : où en êtes-vous ?

    Quelle est la différence entre une ressource et une charge ? Qu'est-ce qu'une dépense courante ou occasionnelle ? Quels revenus faut-il prendre en compte dans son budget ? Faites ce quiz et testez vos connaissances !

    • 1. Remboursement de crédit, facture de chauffage, prime d'assurance ou intéressement : quel est l'intrus ?

      Réponse : l'intrus est l'intéressement. Il peut être versé au salarié par une entreprise.

      C’est une ressource, les trois autres sont des charges.

    • 2. Les allocations familiales ou logement, le revenu de solidarité active, l'allocation de solidarité aux personnes âgées sont des prestations sociales ?

      Réponse : vrai

      Elles allègent la charge financière liée à certains besoins ou risques.

    • 3. Quelle catégorie de dépenses peut être reportée dans le temps ?

      Réponse : les dépenses occasionnelles : vacances, loisirs, sorties...

      Elles ne sont pas contraintes, à l’inverse des charges fixes : loyer, mensualités d'emprunt...

    • 4. Parmi les dépenses suivantes : alimentation, transport, habillement et loyer, quelle est la seule charge fixe ?

      Réponse : C’est le loyer. Il représente une dépense, conséquence d’un engagement lié par un contrat.

    • 5. Les intérêts générés par des placements financiers sont toujours disponibles ?

      Réponse : Faux

      Dans certains placements (assurance-vie, contrat d'épargne retraite), ces revenus sont capitalisés, donc automatiquement replacés.

    • 6. L'argent que l’on prend sur son livret bancaire ou sur le découvert de son compte n’est pas une ressource ?

      Réponse : vrai

      Il ne s'agit pas de ressources sur lesquelles on peut compter tous les mois pour payer ses dépenses.

    • 7. Le paiement des taxes locales peut être mensualisé ?

      Réponse : vrai

      La taxe d'habitation et la taxe foncière (réglée par les propriétaires) peuvent être mensualisées sur demande à votre centre des impôts.

    • 8. Il est recommandé de payer son loyer ou échéance d’emprunt en début de mois ?

      Réponse : vrai

      En général, les salaires étant crédités en début de mois, cela permet d'éviter tout rejet de prélèvement à la fin du mois.

    • 9. La revente d'un bien immobilier représente un revenu courant ?

      Réponse : faux

      La vente d'un bien constitue une ressource supplémentaire qui doit être distinguée des autres revenus courants perçus chaque année.

  • La bonne méthode pour tenir ses comptes à jour

    La bonne méthode pour tenir ses comptes à jour

    Besoin de gérer vos comptes perso ? Rien de plus simple ! Etablissez un budget avec l’ensemble de vos revenus et dépenses. C’est le meilleur moyen d’estimer votre capacité d’épargne. Et de vérifier si vous pouvez faire face à des dépenses imprévues.

    Pour y voir clair dans vos finances personnelles, il est conseillé de tenir à jour un budget mensuel ou annuel. Remplissez un tableau, à la main ou sur votre ordinateur, classez vos revenus et dépenses. Et respectez les 4 règles d'or !

    1. Notez et contrôlez régulièrement vos dépenses

      Répertoriez vos différentes factures, talons de chéquiers ou facturettes de cartes de paiement. Consultez périodiquement vos relevés de comptes bancaires. Conservez ces documents pour vous faire une idée la plus réelle possible de vos charges courantes.

    2. Réajustez vos comptes

      Identifiez vos prévisions de dépenses et de ressources mensuelles. Le mois suivant, notez ce que vous avez réellement dépensé ou perçu. Vous pourrez analyser les écarts entre vos prévisions et la réalité, entre les dépenses indispensables ou facultatives, les dépenses courantes ou ponctuelles…

    3. Payez en priorité vos charges fixes

      Loyer, factures d’énergie, échéances de crédit, impôts... Si vous ne disposez pas des fonds pour régler vos dépenses contraintes, contactez votre créancier ou votre banquier pour obtenir un délai de paiement. Il sera plus facile à négocier que si vous attendez l’échéance de la facture pour reporter le paiement.

    4. Mettez dès que possible de l'argent de côté sur un livret bancaire

      Livret A, Livret de développement durable, Livret d'épargne populaire... un éventail de solutions existe pour répondre à votre profil d’épargnant. Même peu rémunérée, cette épargne de précaution vous permettra de faire face à d’éventuelles dépenses imprévues, d’éviter les découverts, et donc les frais bancaires. Un conseil, prenez l’habitude d’épargnez en fonction de vos ressources, quel que soit le montant, même minime.

    Zoom

    Faites-le ! Mensualisez vos charges fixes (assurance, impôt...) pour éviter le règlement de sommes trop élevées en une seule fois.

    Ne le faites pas ! Vous endetter, souscrire des crédits renouvelables, vous autoriser des découverts bancaires. Au final, accumuler les dettes peut vous coûter très cher.

  • Quels outils pour gérer son budget ?

    Quels outils pour
    gérer son budget ?

    Gérer votre budget ? Deux solutions, les outils de gestion en ligne gratuits ou les logiciels de compta perso. Simples ou pointus, comptez une poignée d’euros pour les acquérir.

    1. Des outils de gestion gratuits sur internet

      Pour gérer vos comptes, des outils gratuits sont mis en ligne par les associations ou les établissements publics. Sur son site, la Caisse d'allocations familiales (CAF) fournit des tableaux afin d’optimiser la gestion de votre budget. Le site La Finance pour tous, édité par l'Institut pour l'éducation financière du public, propose aussi des feuilles de calcul pour gérer vos comptes : PDF, Excel, Open Office.

    2. Des logiciels de gestion gratuits

      Des logiciels gratuits de comptabilité personnelle sont accessibles sur Internet. Maxicompte, MoneyMe ou encore de Vision Budget proposent des interfaces assez simples et pédagogiques destinées aux particuliers. 

    3. Des applications gratuites pour téléphone

      Des applications mobiles sécurisées sont accessibles aux adeptes du téléphone portable. Certaines banques lancent des applis pour visionner vos dépenses et revenus pendant que d’autres applis comme bankin’ ou Linxo rassemblent tous vos comptes au sein d'une même interface. L’avantage ? Vous avez une vision globale de vos comptes et l’outil catégorise pour vous vos dépenses et revenus. Vous avez donc une idée claire de ce que vous gagnez et dépensez.

    Zoom

    Des formations gratuites existent pour apprendre à mieux gérer votre budget. Ces modules peuvent être proposés en ligne : par exemple, Les clés de la banque. Ou bien de visu lors de groupes d'échanges sur des thématiques spécifiques : par exemple, Cresus.

Découvrez le conseil suivant

Vous pouvez également retrouver les conseils que vous avez déjà consultés

Retrouver les conseils

Astuces monabanq

L’application Monabanq vous permet de faire quotidiennement le point sur votre situation, quand et où vous le voulez. En quelques clics, vous pouvez effectuer les principales opérations de gestion de votre compte.

En plus, pour vous aider à construire votre budget prévisionnel, l’application Monabanq propose aussi un outil pour suivre facilement vos revenus et vos dépenses en les catégorisant automatiquement.