• Mon coaching
  • Vous souhaitez améliorer votre épargne
  • Session 1

Rentabilisez
votre véhicule

Entre l’achat, l’assurance, l’entretien, le carburant, votre voiture constitue un pôle de dépense important.

Pour rentabiliser votre véhicule, vous pouvez regarder du côté de la location entre particuliers. En semaine, si vos trajets professionnels ne nécessite pas forcément l'utilisation de votre véhicule personnel car vous vous déplacez autrement, vous pouvez alors proposer votre voiture contre rémunération. En période de vacances aussi, n'hésitez pas à louer votre véhicule personnel.

Autre utilisation de votre voiture à laquelle vous pouvez penser : la livraison entre particuliers. Vous prenez en charge un colis et le déposer à un autre endroit. C'est intéressant surtout si la "course" se passe sur votre trajet.

Dans les deux cas, ça permet de rentabiliser votre véhicule. Mais avant d’entamer la moindre démarche, renseignez-vous également auprès de votre assurance voiture.

Découvrez les articles sur le sujet :

  • Et si vous partagiez une voiture ?

    Et si vous partagiez une voiture ?

    Une voiture, ça coûte cher, surtout si vous roulez de manière occasionnelle. La solution ? L'autopartage ! Achetez une voiture, seul ou à plusieurs, partagez l'usage et les frais. Voici quelques clés pour réussir votre projet.

    Partager une voiture

    L’autopartage consiste à mettre en commun une voiture et à en partager les frais. © LeoPatrizi/iStock

    L'essentiel

    • L'autopartage consiste à mettre en commun l'usage et les frais d'une voiture
    • Il suppose entente et confiance entre les co-usagers
    • L'établissement d'un contrat est primordial pour anticiper les points de désaccords
    • Les assureurs français n'ont pas encore établi de contrat-type pour cette pratique

    En route pour faire le plein d’économies

    Avec votre voisin vous possédez chacun une voiture. Vos deux véhicules stationnent souvent au garage. En France, 7 millions de véhicules seraient même utilisés moins de deux fois par semaine*. L’autopartage est une solution idéale pour réduire vos frais en partageant une seule et même voiture avec votre voisin ou une personne proche de chez vous. Cette pratique file à vitesse grand V au même titre que le covoiturage, la location de voiture entre particuliers et autres services de ce type.
    *(Source, Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, 2009).

    Réussissez votre autopartage

    Pour optimiser le système, choisisissez votre « covoitureur » en fonction de deux critères :  proximité et confiance. Il doit habiter près de chez vous et vos besoins doivent être compatibles. Par exemple, si vous aimez tous les deux partir le week-end, cela risque d’être compliqué. Analysez bien vos envies et les siennes. Voyez si vos plannings, vos styles de vie sont interchangeables, flexibles. Respect et confiance restent le moteur de l’autopartage.

    Achetez votre voiture, seul ou à deux

    Dans la plupart des cas, la voiture appartient à un seul conducteur. Inutile de créer une structure juridique pour démarrer un autopartage.
    Si vous choisissez d'acheter la voiture à deux, optez pour un achat en indivision. La participation de chacun devra être inscrite dans l'acte d'achat.

    Chiffres clés

    5 millions

    Le nombre de ménages français qui ne sont pas propriétaires d’une voiture

    4 350€

    Le coût annuel d’une voiture, tous frais compris
    (Source, ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie).

    Signez un contrat, tenez un carnet de bord

    Un autopartage sain implique la signature d’un contrat par tous les conducteurs et la tenue d'un carnet de bord.
    Le contrat vous permet de lister le partage des frais, calculés au prorata du nombre de kilomètres parcourus :

    • assurance
    • décote du véhicule
    • entretien général et accessoires (huile, liquide lave-glace, essuie-glaces, pneus…)
    • réparations
    • contrôles techniques
    • frais de réparation et surcoûts d'assurance en cas d'accident responsable 

    Ce contrat précise aussi :

    • le montant d'une avance sur frais régulière, versée au propriétaire
    • les modalités de réservation de la voiture et les priorités d'usage
    • le stationnement de la voiture, la transmission des clés et des papiers
    • les règles côté carburant (ne jamais laisser moins d'un quart du réservoir par exemple)
    • les règles côté amendes, frais de péages, parking réglés individuellement par chaque conducteur.

    Le carnet de bord, placé dans la boîte à gants, permet à chaque conducteur de noter :

    • les jours et heures d'utilisation
    • le relevé du compteur kilométrique avant/après
    • les dépenses de carburant et d'entretien, le cas échéant.

     

    A savoir

    Côté assureurs, les contrats ne sont toujours pas adaptés à la pratique de l'autopartage entre particuliers. Comme il est presque impossible d'inscrire deux conducteurs principaux dans le contrat d'assurance s'ils ne sont pas de la même famille, le deuxième conducteur devient conducteur occasionnel. Or, en cas de sinistre, les franchises sont élevées. De plus, le bonus/malus est affecté non pas au conducteur, mais au véhicule, et donc à son propriétaire. C'est donc lui qui devra supporter les conséquences financières d'un malus. Bref, pour rouler tranquille, inscrivez dans le contrat les modalités de partage de ces frais en cas d'accident responsable.

  • Louez votre voiture, ça rapporte

    Louez votre voiture, ça rapporte

    Pour arrondir vos fins de mois, vous pouvez louer votre voiture à des particuliers via des plateformes comme Drivy, OuiCar ou Koolicar. Pensez bien à déclarer cette source de revenus supplémentaires. Passé un certain seuil, vous risquez d’être considéré comme professionnel par le fisc.

    Location de voiture entre particuliers

    La location de voiture entre particuliers permet d’avoir un revenu d’appoint. © LorenzoPatoia/iStock

    L'essentiel

    • Vous pouvez louer votre voiture à un particulier pour de courtes durées et ainsi réduire les frais grâce aux plateformes de mise en relation
    • Durant la location, l’assurance de la plateforme se substitue à la vôtre
    • Tous les revenus sont imposables et doivent être déclarés dès le premier euro perçu
    • Au-delà de 7 720 € par an de revenus issus de la location de sa voiture (23 000 € pour l'immobilier), le particulier est considéré comme un professionnel, doit s'affilier au RSI, et payer des cotisations sociales
    • En 2019, les plateformes transmettront directement ces informations à l’administration fiscale

    30 € par jour

    C’est le prix moyen proposé pour une journée de location de voiture entre particuliers (contre 40 € et 45 € par jour chez un loueur traditionnel).

    1 000 € par an

    C’est le revenu moyen du propriétaire d’un véhicule loué quatre jours par mois, selon le site Drivy.

    48 € par mois

    Ce chiffre indique le coût de revient moyen des voitures proposées sur les plateformes.
    Moins de 2% rapporteraient plus de 350 € par mois.
    (Source : étude réalisée par des élèves de l'Ecole nationale de la statistique et de l'administration économique).

    600 000

    C’est le nombre de locations de courte durée de voitures entre particuliers sur 2015. Un chiffre qui a triplé en un an... mais cela ne représente quand même que 3 % du marché global de la location de voitures.
    (Source : Conseil national des professions de l'automobile).

    Protégez-vous, passez par une plateforme

    Un véhicule coûte en moyenne 360 € par mois (crédit, assurance, entretien, carburant, etc.). Louer votre voiture à un particulier s’avère un bon moyen de réduire vos frais. Pour être tranquille, bien assuré, bien rassuré, passez par une plateforme de mise en relation. Elle vous permet de bénéficier d'une assurance qui se substitue à la vôtre pendant toute la durée de la location, avec des garanties et des franchises adaptées. Et surtout, en cas de sinistre, votre bonus/malus reste intact.

    Un euro gagné, un euro déclaré

    La législation sur les revenus tirés de l'économie collaborative a changé en 2016. Désormais, vous devez déclarer, dès le premier euro perçu, tous les revenus que vous dégagez en louant vos services : jardinage, bricolage, ménage, devoirs, etc. Ou une partie de votre patrimoine personnel : voiture, tondeuse, meuble, appartement, etc. via une plateforme. Seuls vos revenus liés à une « coconsommation » sont exonérés d’impôts à condition qu’ils correspondent à un partage de frais, comme dans le covoiturage ou le cocooking.

    Surveillez les seuils

    L'administration a défini un seuil de revenus au-delà duquel vous êtes considéré comme professionnel et devez vous affilier au RSI (Régime social des indépendants).
    Ce seuil est de 7 720 € par an pour la location de biens, type voiture ou tondeuse.
    Il passe à 23 000 € par an pour les revenus tirés de la location immobilière (AirBnB, par exemple).

    Comment déclarer vos revenus ?

    Si les revenus tirés de la location de votre voiture sont inférieurs à 7 720 € par an pour 2018, il s'agit de revenus exceptionnels. Vous devez déclarer le montant brut annuel de ces gains dans la déclaration complémentaire n° « 2042 C Pro », rubrique « Revenus non commerciaux non professionnels », case 5 KU. Le fisc applique un abattement forfaitaire de 34 % sur ce montant. Cela correspond à vos frais et charges : la commission prise par la plateforme, par exemple. La somme finale est ajoutée à l'ensemble de vos autres revenus. Sur cette somme, vous devrez régler 15,5 % de CSG/CRDS.

    La plateforme calcule vos obligations fiscales

    Après chaque location, les plateformes de location entre particuliers ont le devoir de vous informer sur vos obligations fiscales. Et ce, depuis le 1er juillet 2016. En janvier, elles doivent vous envoyer un récapitulatif de vos transactions réalisées pendant l'année écoulée. Pour l'instant, elles ne transmettent pas ces informations au fisc. Mais dès 2019, elles seront obligées de le faire. 

    Chiffres au 1er janvier 2017

    Modèle de contrat de location entre particuliers

    Utilisez ce modèle de contrat pour faciliter votre location de véhicule entre particuliers

  • Et si vous tentiez la livraison entre particuliers ?

    Et si vous tentiez
    la livraison entre particuliers ?

    Colis-voiturage, covoiturage de colis, cotransportage ? Cette déclinaison du covoiturage n'a pas encore son appellation officielle, mais les livraisons de paquets entre particuliers passent à la vitesse supérieure. Un service plus économique que les transporteurs classiques.

    L'essentiel

    • La livraison d'objets entre particuliers fonctionne comme le covoiturage
    • Les tarifs sont plus avantageux que ceux proposés par les transporteurs classiques
    • Des professionnels s’inscrivent parfois sur les plates-formes de particuliers pour optimiser leurs retours à vide ou grouper des chargements

    Chiffres Clés

    20 milliards d'euros

    C’était le chiffre d'affaires estimé du secteur de l'économie collaborative en 2013. 302 milliards d'euros sont prévus en 2025 !
    Source : Forbes, Etude PWC, TNS Sofres, pour le ministère de l'Economie

    495 €/an

    C’est la somme moyenne gagnée par les Français chaque année avec l’économie collaborative. Elle se décompose comme suit : 257 euros économisés (achat d’occasion, covoiturage...) et 238 euros gagnés (vente d’objets, location de son logement...).

    Source : Etude CSA pour Cofidis janvier 2017

    Déclinaison du covoiturage au service des colis

    Vous aimeriez bien faire plaisir à votre maman avec ce petit meuble chiné sur Le Bon Coin. Récupérer la guitare prêtée à votre ami d'enfance ou expédier un gros cadeau à votre neveu qui habite à 1 000 km… Comment faire ? La Poste ne prend en charge que des colis standards, et les transporteurs professionnels sont chers. Vous n'avez ni voiture, ni le temps… Essayez la livraison entre particuliers. Elle est basée sur le principe du covoiturage. Des particuliers proposent de l'espace dans leur voiture pour transporter des colis d'un point à un autre dans la même ville, dans toute la France ou au-delà. En échange d’une somme raisonnable qui permet de partager les frais de transport.

    Livraison entre particuliers : comment ça marche ?

    Plusieurs plates-formes de mise en relation ont déjà tenté l'aventure. Elles fonctionnent de façon pratiquement identique.
    Vous cherchez un transport ? Déposez une annonce sur le site, proposez un tarif pour l'acheminement. Un automobiliste va vous contacter.
    Vous effectuez un trajet ? Proposez votre véhicule et un tarif.
    Certaines plateformes vous aident à déterminer le prix à proposer.
    Les services associés peuvent varier. Des sites choisissent de faire office de « tiers de confiance » : le paiement transite par leurs services, il est effectif après la livraison effectuée. D'autres proposent des assurances pour les biens transportés. Certains encore s'associent à des transporteurs classiques qui veulent rentabiliser des chargements ou des retours à vide.

    Combien ça coûte, combien ça rapporte ?

    Cocolis.fr annonce une livraison jusqu'à 80 % moins chère, Bring4you annonce des tarifs quatre fois moins chers… Bref, ceux qui souhaitent faire emporter des objets feront certainement une réelle économie. Ceux qui les transportent pourront amortir une partie de leurs frais de déplacements.
    Une certitude, cela limite les véhicules sur la route et réduit les émissions de CO2. Un bon point pour la planète !

    Voici à titre indicatif quelques exemples de prix pratiqués :
    - 4 euros pour une livraison au sein du département 91 avec un break
    - 70 euros pour un Gap-Limoges avec un Traffic + des étapes via Grenoble et Clermont-Ferrand
    - 171 euros proposés par le propriétaire d'un violoncelle qui veut qu'on le lui transporte de Varsovie à Fréjus

    Découvrez les principales plateformes de livraison

    • Colis-Voiturage : le site se revendique n°1 du covoiturage de colis, avec plus de 90 000 membres.
    • Dacopack.com : la plate-forme propose des livraisons entre particuliers et professionnels
    • Cocolis.fr : ici, ceux qui font transporter un objet affichent un prix suggéré par la plate-forme
    • Bring4you.com : même principe que Cocolis, avec des demandes émanant de toute l'Europe
    • Upick.fr : pour l'instant, beaucoup de trajets proposés sur la région Nord
Poursuivre mon coaching

Vous pouvez également retrouver les conseils que vous avez déjà consultés

Retrouver les conseils

Astuces monabanq

Monabanq propose une assurance auto adaptée à vos besoins. N’hésitez pas à nous demander un devis.