Ouvrir un compte bancaire auto-entrepreneur :
pourquoi ?

Dernière modification : 23/04/2018

Légalement, vous avez l’obligation d’ouvrir un compte bancaire auto-entrepreneur dédié uniquement à vos activités et distinct de votre compte personnel. Vous avez un an pour l’ouvrir si vous êtes créateur depuis le 11 décembre 2016, mais rassurez-vous, un simple compte courant suffit.

L'essentiel

  • L’auto-entrepreneur doit ouvrir un compte bancaire séparé de son compte personnel
  • Un compte courant ordinaire suffit
  • Certaines banques interdisent l’ouverture d’un compte « particulier » pour un usage pro
  • Un nouvel auto-entrepreneur dispose d’un an pour ouvrir un compte bancaire à usage pro

Ouvrir un compte auto-entrepreneur, une obligation pour lutter contre la fraude

Depuis fin 2014, vous avez l’obligation légale d’ouvrir un compte bancaire auto-entrepreneur dédié à votre activité professionnelle. Pourquoi ? Pour lutter contre la fraude aux cotisations sociales qu’il était possible de faire passer pour des recettes perso en l’absence de compte séparé.

Vous devez donc obligatoirement encaisser vos recettes sur un compte bancaire distinct de votre compte personnel. Celui-ci doit aussi être utilisé pour le paiement de vos dépenses pro (vos cotisations sociales notamment) et de votre rémunération éventuelle, pour obtenir des moyens de paiement au nom de votre entreprise ou pour souscrire un crédit professionnel.

En principe, ce compte bancaire auto-entrepreneur doit être ouvert dès le démarrage de votre activité. Mais, depuis le 11 décembre 2016, tout nouvel auto-entrepreneur dispose d’un délai de douze mois suivant la création de son entreprise pour en ouvrir un.

La comptabilité de l'auto-entrepreneur simplifiée

Par rapport aux obligations comptables des entrepreneurs individuels, la comptabilité de l’auto-entrepreneur obéit à des règles simplifiées. Il doit simplement tenir un livre des recettes et un livre des achats s’il exerce une activité de vente ou d’hébergement, puis établir une facture en bonne et due forme en double exemplaire à chaque vente ou prestation. Celle-ci doit porter la mention « TVA non applicable, art. 293 B du CGI » puisque l’auto-entrepreneur est exempté de la TVA.

Compte « pro » ou compte courant ?

Les banques proposent des produits et des services spécialement adaptés aux besoins des auto-entrepreneurs. Leurs offres comprennent l’ouverture d’un compte professionnel, l’accès aux services de banque en ligne, des moyens de paiement au nom commercial de votre entreprise, des facilités de caisse... Comptez 10 à 20 euros par mois en moyenne, selon la banque et l’étendue des services souscrits. Quelques banques vous exonèrent de frais de tenue de compte pendant une certaine durée ou dans la limite d’un plafond mensuel de transactions. Renseignez-vous et pensez à faire jouer la concurrence pour obtenir les meilleures conditions tarifaires. 

L’ouverture d’un compte bancaire « professionnel » n’est pas obligatoire pour gérer vos finances d’auto-entrepreneur. Cette obligation s’impose uniquement aux personnes morales type associations ou sociétés, mais pas aux personnes physiques (sauf option pour le statut d’entrepreneur individuel à responsabilité limitée – EIRL). Vous pouvez donc vous contenter d’ouvrir un second compte courant « particulier » ordinaire, aux prestations plus réduites, et avec moins de frais. Certaines banques interdisent l’utilisation de ce type de compte à des fins professionnelles dans leurs conditions générales. Là encore, renseignez-vous avant de vous engager.