Souscrire une assurance emprunteur :
quelles sont les formalités médicales ?

Dernière modification : 31/05/2018

Pour pouvoir obtenir un prêt immobilier, vous devez remplir un questionnaire de santé. Votre assureur peut également vous demander de passer un examen médical pour l’assurance de votre prêt. Quelles sont les différentes formalités médicales pour souscrire une assurance emprunteur ? Comment se déroulent-elles ?

Les conditions et formalités médicales pour pouvoir souscrire une assurance emprunteur diffèrent selon le prestataire choisi. Prenez le temps d’établir un comparatif des formalités exigées par les assureurs.

Les conditions et formalités médicales pour pouvoir souscrire une assurance emprunteur diffèrent selon le prestataire choisi. Prenez le temps d’établir un comparatif des formalités exigées par les assureurs. © iStockphoto.com/Sasha_Suzi

Pourquoi comparer les formalités médicales des assureurs ?
Les conditions et formalités médicales pour pouvoir souscrire une assurance emprunteur diffèrent selon le prestataire choisi. Prenez le temps d’établir un comparatif des formalités exigées par les assureurs. Intéressez-vous également aux montants de surprimes en cas d’antécédents médicaux jugés à risque.

Pourquoi souscrire une assurance de prêt immobilier ?
Un prêt immobilier doit obligatoirement être assuré contre les risques liés à la maladie et au décès. Vous pouvez vous assurer auprès de votre banque ou choisir un autre assureur. Avant d’accepter de vous assurer, l’assureur doit en savoir plus sur votre état de santé.

Questionnaire médical de l’assurance emprunteur : comment ça marche ?
La première formalité médicale quand vous souscrivez une assurance emprunteur consiste à compléter un questionnaire de santé. Vous devez cocher « oui » ou « non » à chaque question posée. Le questionnaire médical porte notamment sur :

  • Vos opérations passées ;
  • Vos traitements en cours ;
  • Vos antécédents familiaux : diabète, problèmes cardiaques, suicide ;
  • L’origine de vos éventuels arrêts de travail.

Vos réponses permettront à l’assureur de définir si vous êtes une personne à risque ou non. Seules les réponses positives doivent être détaillées. Si vous êtes jugé « à risque », l’assurance peut refuser de vous assurer ou accepter à condition que vous payiez une surprime.

Vous empruntez plus de 250 000 € ? Vous avez plus de 45 ans ? Vous devrez remplir un questionnaire médical détaillé en présence d’un médecin. Vous devrez également fournir les documents relatifs à vos éventuelles pathologies ou opérations antérieures.

Bon à savoir : vos réponses doivent être exactes. En cas de problèmes de santé, un questionnaire mal rempli peut mener à une sanction. Une déclaration mensongère annule purement et simplement le contrat d’assurance. Pour être certain de remplir correctement le questionnaire, faites-vous aider par votre médecin traitant.

Sachez également que si vous êtes fumeur, votre assurance emprunteur vous coûtera plus cher que si vous ne fumiez pas. Certaines assurances permettent une révision du contrat si vous arrêtez de fumer.

Doit-on passer un examen médical pour l’assurance de prêt ?
Parmi les formalités médicales lors de la souscription d’une assurance emprunteur, la visite médicale n’est, elle, pas systématique. Vous devrez passer des tests si le montant de votre emprunt est jugé élevé (plus de 250 000 €), si vous avez plus de 45 ans ou encore si vous avez répondu « oui » à certaines questions du questionnaire de santé.

L’examen médical consiste en un bilan sanguin et/ou une visite chez un spécialiste. Vous devrez vous rendre dans un cabinet médical agréé par votre assureur. Les frais ne sont pas à votre charge.

Des mesures de protection des données personnelles sont mises en place. Si vous passez par l’assurance de votre banque, vous pouvez transmettre vous-même votre dossier médical au médecin agréé par votre banque.

Les résultats de votre examen médical
Selon les résultats obtenus, l’assurance peut vous accepter comme client, refuser de vous assurer ou vous demander d’effectuer d’autres tests médicaux.

Vos problèmes de santé vous empêchent de souscrire une assurance emprunteur ? Dans ce cas, vous entrez dans le cadre de la convention AERAS et pouvez bénéficier d’une assurance sous certaines conditions.