Comprendre l’assurance-emprunteur,
à quoi sert-elle ?

Dernière modification : 31/05/2018

Même si elle ne relève pas d’une obligation légale, vous devrez probablement souscrire une assurance-emprunteur pour obtenir un prêt immobilier. Vous serez ainsi couvert si vous ne pouvez plus faire face à vos obligations de paiement. Découvrez quelle est l’utilité de l’assurance-crédit.

L’utilité de l’assurance-crédit réside dans la couverture de certains risques qui pourraient vous empêcher de rembourser vos échéances de prêts.

L’utilité de l’assurance-crédit réside dans la couverture de certains risques qui pourraient vous empêcher de rembourser vos échéances de prêts. © iStockphoto.com/pixdeluxe

Pourquoi souscrire une assurance de prêt ?
En France, la durée moyenne d’un prêt immobilier est de 17 ans et 7 mois. S’engager sur une période si longue, qui parfois peut s’étendre jusqu’à 30 ou 40 ans, est risqué. L’utilité de l’assurance-crédit réside dans la couverture de certains risques qui pourraient vous empêcher de rembourser vos échéances de prêts. Souvent exigée par l’organisme prêteur, elle se compose d’une couverture obligatoire et d’options.

L’assurance de prêt permet également de mettre à l’abri vos héritiers qui, sans elle, devraient assumer le remboursement du crédit si vous veniez à décéder. Elle protège aussi votre co-emprunteur en totalité ou à hauteur du pourcentage d’assurance souscrit. Il faut comprendre que l’assurance emprunteur doit couvrir 100 % de la totalité de l’emprunt (25 /75 %, 50 /50 %). Chaque emprunteur peut être couvert à 100 %. Dans ce cas, lors du décès d’un co-souscripteur, l’assurance rembourse l’intégralité de la somme restante due à l’établissement financier.

Focus sur l’assurance décès invalidité et l’assurance perte d’emploi
Pour bien comprendre l’assurance-emprunteur, il convient de bien distinguer l’assurance décès-invalidité et l’assurance perte d’emploi.

L’assurance décès-invalidité
La couverture décès-invalidité est obligatoire et toujours demandée par les établissements financiers. Souvent elle englobe :

  • Le décès 

La couverture est valable lorsque le décès survient durant la durée de l’emprunt immobilier

  • La PTIA (Perte Totale et Irréversible d’Autonomie)

La PTIA concerne les accidents ou maladies irréversibles qui vous empêchent d’exercer votre métier ou toute autre activité rémunérée. Attention toutefois car au-delà d’un certain âge, l’accès à cette garantie est refusé, car jugée risquée par les assureurs. Si c’est votre cas, vous devrez répondre à certaines conditions et vous soumettre à un questionnaire de santé. Dans le cas d’un grave problème de santé, il existe une solution de recours : la Convention Areas. Celle-ci facilite l’accès au prêt bancaire des personnes à risques. Cependant, l’échéance de l’emprunt ne pourra dépasser votre 71e anniversaire.

  • L’ITTT (Incapacité Temporaire Totale de Travail) :

Elle concerne les accidents ou maladies qui vous empêchent d’exercer pendant une période donnée votre activité professionnelle.

  • L’IPT (Invalidité Permanente Totale) 

L’IPT désigne une invalidité permanente supérieure ou égale à 66 %. Elle doit être constatée par expertise médicale.

L’assurance perte d’emploi
L’assurance perte d’emploi est optionnelle. Elle vous permet de continuer à rembourser votre crédit si vous perdiez votre travail. La durée de prise en charge de vos traites par l’organisme financier varie selon le contrat d’assurance de prêt bancaire que vous avez souscrit. Souvent, vous êtes couvert en cas de chômage pour une période maximale de 24 mois.

Comment choisir son assurance de prêt bancaire ?
Pour assurer son crédit, l’emprunteur peut choisir de souscrire un contrat auprès de la banque où il a contracté son emprunt immobilier. Cependant, depuis 2010, cela n’est plus une obligation. Vous pouvez choisir de vous assurer auprès d’un autre organisme à condition que le contrat présente les mêmes garanties que celles exigées par la banque qui vous a accordé votre prêt.

Résilier son contrat d’assurance emprunteur
Vous avez le droit de résilier votre assurance emprunteur à condition de souscrire un contrat auprès d’un autre assureur. Votre nouveau contrat doit être approuvé par votre organisme prêteur qui vérifiera l’équivalence des garanties offertes.

La première année, la résiliation s’effectue par courrier recommandé à votre assureur dans un délai de 15 jours avant la date anniversaire de la signature de votre contrat. Dès la deuxième année, le délai de résiliation est de deux mois avant la date anniversaire de votre souscription à votre assurance de prêt.

En cas de questions concernant l’assurance emprunteur, n’hésitez pas vous adresser à un professionnel.