Artistes et intermittents,
mieux gérer votre budget

Dernière modification : 15/01/2018

Intermittents, CDD, saisonniers, temps partiels, libéraux… Vous avez des revenus irréguliers avec un montant variable à la fin de chaque mois. Pour payer vos charges mensuelles et exceptionnelles, établissez un budget précis et prévoyez un budget de secours sur un compte épargne.

L'essentiel

  • Vous avez des revenus irréguliers, gérez votre budget de façon très rigoureuse
  • Dressez un budget annuel avec les revenus et les dépenses
  • Etablissez un fond de roulement
  • Jouez avec des comptes d'épargne pour lisser les dépenses sur l'année
Revenus irréguliers : gérer son budget

Lorsqu’on est intermittent avec des revenus irréguliers, il est prudent de gérer son budget et d’épargner. © bjones27/iStock

Etape 1, évaluez votre budget annuel, identifiez revenus et dépenses

 Vos sources de revenus

  • vos revenus issus de votre travail : salaire, commissions, piges, indemnités de chômage…
  • vos pensions éventuelles : pensions alimentaires, invalidité, retraite…
  • vos revenus sociaux : allocations CAF, allocation logement, allocation adulte handicapé…
  • vos revenus issus de votre capital : intérêts, revenus locatifs, autres.

Vos sources de dépenses

Vos dépenses fixes (ou « contraintes ») : loyers, impôts et charges sociales, assurances, crédits, téléphone, frais de garde, transports, eau, gaz, électricité. Si nécessaire, ces postes de dépenses restent hélas peu modifiables. Mais n'oubliez pas de renégocier régulièrement vos différents contrats : assurance, téléphonie, Internet, crédits, pour économiser plusieurs dizaines d'euros au total.

Vos dépenses courantes : nourriture, essence, sorties… Redéfinissez ces frais pour faire d’éventuelles économies. Le poste « alimentation » est souvent difficile à quantifier : astreignez-vous pendant un mois à conserver toutes les factures, sans omettre les petites dépenses type « pain » pour évaluer au plus juste votre budget.

Vos dépenses occasionnelles : vêtements, gros électroménager, vacances, entretien voiture, cadeaux… Certaines de ces dépenses sont reportables, si nécessaire

Etape 2, établissez un fond de roulement

Aidez-vous d'outils en ligne pour calculer et gérer votre budget annuel. Divisez-le par 12 pour avoir une idée de votre budget mensuel. Idéal pour établir un fond de roulement, c’est-à-dire la somme dont vous avez besoin pour vivre chaque mois.

A chaque entrée d'argent, épargnez pour assurer vos arrières

Avec des revenus irréguliers, il est impératif d'être fourmi et non cigale : dès que vous obtenez une rentrée d'argent, créditez-la sur un compte d'épargne de quoi faire face aux dépenses à la fois connues et occasionnelles : entretien de la voiture, fournitures scolaires, vacances, cadeaux de Noël et d'anniversaires… En plus, cette épargne génèrera un peu d'intérêts.
L’idéal ? Ouvrez un compte d'épargne pour lisser les mois où vous aurez de faibles revenus, et un autre pour les dépenses exceptionnelles.
Une fois évalué votre budget annuel, vous pourrez mieux estimer combien vous devrez épargner sur l'année pour vous constituer une sécurité, par exemple l'équivalent de 10 à 15 % de vos gains annuels.

Mensualisez vos dépenses contraintes et aides éventuelles

Pour éviter d'avoir de grosses sommes à payer d'un coup, lissez les dépenses contraintes sur l'année et mensualisez-les. Pour vous aider, demandez également une mensualisation des aides sociales que vous percevez. En cas de difficultés, vous pouvez interrompre la mensualisation des frais à tout moment.

Surveillez vos comptes régulièrement pour éviter des découverts coûteux

Avec des revenus irréguliers, faîtes preuve d’un maximum de vigilance : notez vos dépenses quotidiennes, consultez vos comptes tous les jours, planifiez et anticipez les dépenses exceptionnelles. Avec internet et les smartphones, c'est vraiment facile.

20 670 euros

Le revenu salarial annuel net moyen d'un Français en 2014
Source : Insee 2017

59€

Le coût moyen d'un dépassement de découvert en 2014
Source : Etudes Panorabanques, coûts de la banque, janvier 2014

38 %

Le poids de l'alimentation dans les dépenses de consommation des ménages
Source : Insee, Dépenses de consommation des ménages en biens, janvier 2016

61 %

Le nombre de Français qui dépassent au moins une fois par an leur découvert autorisé. 24 % le sont tous les mois
Source : Les Français et le découvert bancaire, étude Panorabanques, octobre 2014