Apprenti,
tout savoir sur les aides au logement

Dernière modification : 02/03/2018

Location, coloc’, résidence dans un foyer. Vous souhaitez voler de vos propres ailes et quitter le domicile familial ? La CAF peut vous verser chaque mois une aide au logement. Sans oublier les soutiens spécifiques pour jeunes travailleurs. Et le prêt à taux zéro pour régler votre caution.

Aides au logement pour les apprentis

Aides au logement, APL… possibles pour réduire le budget logement des apprentis. © Tashi-Delek/iStock

  1. Baissez votre loyer grâce aux aides au logement

    Elles sont délivrées par la Caisse nationale d’allocations familiales (CAF) aux personnes justifiant de ressources modestes. Vous pouvez en bénéficier si vous êtes en location, en colocation ou logé dans un foyer. Mais aussi si vous avez acheté votre logement en profitant d’un prêt conventionné ou d’un prêt d’accession sociale.
    Que vous soyez apprenti ou non, il existe trois types d’aide : aide personnalisée au logement (APL), allocation de logement familiale (ALF) et allocation de logement sociale (ALS). Elles ne sont pas cumulables. C’est soit l’une, soit l’autre. Ces aides se différencient par leurs conditions d’attribution : situation familiale, avec ou sans personne à charge, etc. L’attribution de l’APL est limitée à la France métropolitaine. Les habitants des DOM-TOM ne peuvent bénéficier que de l’ALS ou de l’ALF.
    Si vous percevez votre propre allocation, cela peut réduire celle que vos parents perçoit.

  2. Y a-t-il une condition d’âge ?

    Il n’y a pas d’âge minimum exigé pour percevoir ces aides. Un mineur émancipé peut percevoir l'APL à condition que le bail de location soit à son nom. Pour un mineur non émancipé, le bail doit être signé ou cosigné par l’un de vos parents.

  3. Quel est le montant de ces aides quand vous êtes apprenti ?

    Il est calculé en fonction de vos revenus, du nombre de personnes partageant votre foyer et du montant de votre loyer. Ou du remboursement de votre emprunt immobilier, le cas échéant. Sur le site de la CAF, un simulateur permet d’estimer le montant en fonction de votre situation.

  4. Comment ça marche ?

    Dans le cas de l’APL, la CAF verse directement chaque mois une somme à votre propriétaire ou à la banque auprès de laquelle vous avez contracté un emprunt, ce qui diminue d’autant votre loyer. L’ALS et l’ALF vous sont données directement mais vous pouvez demander à ce qu’elles soient versées à votre propriétaire ou à votre banque.

  5. L’avance LOCA-PASS vous aide à payer votre caution

    Astria, un organisme spécialisé dans l’aide au logement, propose aux jeunes travailleurs et étudiants de moins de 30 ans (y compris les apprentis) de bénéficier d’un prêt à taux 0% pour financer leur dépôt de garantie. Ce prêt n’excède pas 500 euros. Il est accordé pour vingt-cinq mois maximum, avec des remboursements mensuels de 20 euros minimum.

  6. MOBILI-JEUNE, une aide spécifique pour les apprentis

    Délivrée par Astria et Action Logement, cette aide est réservée aux jeunes de moins de 30 ans en formation professionnelle avec un revenu inférieur ou égal au SMIC. MOBILI-JEUNE peut-être cumulée avec l’APL et l’avance LOCA-PASS. D’un montant maximum de 100 euros par mois, elle est accordée pour une période de trois ans maximum. Cette aide vous est versée directement.

  7. La solution foyer

    Une alternative à la location/colocation pour se loger à un coût modéré. Comptez entre 300 et 500 euros par mois. Les résidences pour Jeunes travailleurs sont gérées par des associations comme l’Union nationale pour l’habitat des jeunes (UNHAJ), qui propose 40 000 logements dans 250 villes, accessibles aux 16-30 ans.